Inscrivez-vous !

Prenez un temps d'avance
Inscrivez-vous et recevez chaque semaine les meilleures innovations du moment

Interview


Le monde de demain selon Sangay Dorji


Membre de la Commission Nationale pour le Bonheur au Bhoutan

27 septembre 2013, LH Forum, Le Havre

Le monde de demain selon eux

« Le monde entier mesure aujourd’hui le développement avec un seul critère : le PIB et la croissance. Je crois que cet indicateur n’est pas suffisant parce qu’il ne prend pas en compte la chose la plus importante : le bonheur.

Sangay Dorji est membre de la Commission Nationale pour le Bonheur au Bhoutan. Dans ce petit pays bouddhiste de moins de 800.000 d’habitants, la notion de bonheur a été élevée au rang de priorité nationale. Nous l’avons rencontré lors du LH Forum au Havre, où il intervenait pour parler de nouveaux modèles de mesure de la performance.

Quelles sont d’après vous les tendances à l’œuvre aujourd’hui et qui font le monde de demain ?

Le monde entier mesure aujourd’hui le développement avec un seul critère : le PIB et la croissance. Je crois que cet indicateur n’est pas suffisant parce qu’il ne prend pas en compte la chose la plus importante : le bonheur. Le but de chaque être humain est d’être heureux. Bien sûr on recherche tous une certaine richesse, mais il ne faut pas oublier les autres éléments qui participent à notre bonheur. Pour cela il faut donc trouver un équilibre harmonieux entre le bien-être matériel et les besoins spirituels, émotionnels et culturels.

Votre pays a donc développé un nouvel indicateur de développement, le "bonheur national brut"…

La notion de bonheur national brut vient des années 70. Notre roi estimait qu’il était important de construire des routes, des écoles et des hôpitaux, mais que si les gens n’étaient pas heureux, alors les objectifs de développement n’étaient pas atteints. Au cours des dernières décennies, nous avons donc établi que la priorité n’était pas d’augmenter les richesses du pays, c’est-à-dire le PIB, mais le bien-être de la population, à travers une mesure inédite : le Bonheur National Brut.

Concrètement, comment mesurez-vous le bonheur national brut.

Nous avons identifié les neuf composantes qui nous paraissent essentielles pour le bonheur. Certaines sont classiques, comme l’éducation, la culture ou le niveau de vie. D’autres sont plus rarement prises en compte par les autres pays : la vitalité de la vie en communauté ou le bien-être psychologique. Nous avons par exemple instauré des plages horaires consacrées à la méditation dans toutes les écoles. Enfin, tous les trois ans, nous menons une grande enquête nationale, afin de mesurer si nos efforts dans chacun de ces domaines portent leurs fruits.

Pensez-vous qu’une telle philosophie de développement pourrait être reprise par d’autres pays ?

Chaque pays pourrait, comme nous l’avons fait, identifier les impératifs pour apporter le bonheur à sa population. De nombreux pays semblent d’ailleurs curieux de notre démarche, comme le Brésil ou la Bolivie. Aujourd’hui l’égoïsme, l’individualisme, l’envie de gagner plus et de produire plus constituent un cycle qui doit s’arrêter car il n’est pas durable.

A un niveau individuel, quel conseil donneriez-vous pour parvenir au bonheur ?

Contrôler ses désirs. La vie est courte et précieuse. Il ne faut pas avoir d’attentes élevées et se contenter de choses simples.





Découvrez d'autres interviews :

LIRE LA SUITE

Laurence Bois Fondatrice de Scopalto

Laurence Bois interviewé par Soon Soon Soon

« Pour nous, chaque revue a une histoire et constitue un peu du patrimoine éditorial français. C’est pour cela qu’il est important de conserver la mémoire des périodiques. »

Paris
Juin 2015

LIRE LA SUITE

Alexandre Jardin <strong></strong>Ecrivain et cinéaste, fondateur du mouvement Bleu Blanc Zèbre

Alexandre Jardin interviewé par Soon Soon Soon

« Une personne joyeuse, qui transmet et communique sa joie, est plus puissante que la loi. Or pour que les choses bougent, il faut un minimum d’envie. On a aujourd’hui un vrai problème d’enthousiasme républicain. Un vrai problème de joie dans la société. »

Gaîté Lyrique, Paris
Mai 2015

LIRE LA SUITE

Réjane Sénac Chargée de recherche CNRS au Centre de recherches politiques de Sciences Po - CEVIPOF, HDR ; PRESAGE<br>

Réjane Sénac interviewé par Soon Soon Soon

« Si l'exclusion des femmes a pu être aussi durable c’est parce qu’elle s’inscrit au cœur d’un principe d’égalité pensé pour et par des frères [<em>donc par des hommes, </em>ndlr]. Qui considèrent les femmes comme des êtres de nature et non de raison, des épouses et des mères et non des citoyennes. »

Paris, Cevipof
8 avril 2015

LIRE LA SUITE

François-Xavier Bois Fondateur de l'agence numérique Kernix

François-Xavier Bois interviewé par Soon Soon Soon

« La culture du POC (Proof Of Concept) est entrée dans les mœurs : l’échec est accepté, mais l’immobilisme l’est beaucoup moins. »

Paris
Juin 2015

<< Voir toutes les interviews

Vous aimez SoonSoonSoon ? Dites-le !

Actualités

La santé du futur

La santé du futur

« S3Odéon est LE nouvel événement dédié au futur de la santé (S3 = Santé, Science, Société). Sa première édition - le 12 septembre à Paris - réunira des scientifiques, des start-upers, des philosophes et des économistes...»

lire plus

Un Shot pour les parents

Un Shot pour les parents

« La collection des Soonoshots s'enrichit d'un BabySoon ! Un cahier d'innovations spécial sur l'univers parents / bébés, avec 10 tendances et 52 innovations autour des nouvelles parentalités...»

lire plus

Vous avez une startup?

Vous avez une startup?

« Le groupe media allemand Burda international (300 magazines) offre 500.000 euros d'équivalent visibilité médiatique à votre start-up si vous décrochez le gros lot au concours qu'il organise. Dans les secteurs food, mode, jardinage, maison ou DIY...»

lire plus

1 2 3

Le futur, c'est par où ?

la carte des innovations SoonSoonSoon Voir la carte des innovations

Interview

Laurence Bois Fondatrice de Scopalto

« Pour nous, chaque revue a une histoire et constitue un peu du patrimoine éditorial français. C’est pour cela qu’il est important de conserver la mémoire des périodiques. »

Alexandre Jardin Ecrivain et cinéaste, fondateur du mouvement Bleu Blanc Zèbre

« Une personne joyeuse, qui transmet et communique sa joie, est plus puissante que la loi. Or pour que les choses bougent, il faut un minimum d’envie. On a aujourd’hui un vrai problème d’enthousiasme républicain. Un vrai problème de joie dans la société. »

Réjane Sénac Chargée de recherche CNRS au Centre de recherches politiques de Sciences Po - CEVIPOF, HDR ; PRESAGE

« Si l'exclusion des femmes a pu être aussi durable c’est parce qu’elle s’inscrit au cœur d’un principe d’égalité pensé pour et par des frères [donc par des hommes, ndlr]. Qui considèrent les femmes comme des êtres de nature et non de raison, des épouses et des mères et non des citoyennes. »

1 2 3

Voir toutes les interviews