Inscrivez-vous !

Prenez un temps d'avance
Inscrivez-vous et recevez chaque semaine les meilleures innovations du moment

Interview


Le monde de demain selon Pierre-Elie de Pibrac


Photographe

3 mai 2012, Opera Gallery, Paris

Le monde de demain selon eux

« On trouve chez les Real Life SuperHeroes une envie de solidarité associée à un réalisme sur la société et le monde tels qu’ils sont : ils utilisent les canaux médiatiques existants au profit de leurs actions solidaires, pour les expliquer.

Pierre-Elie, peux-tu nous expliquer ce que tu fais ?
Je suis photographe. Pour mon travail sur les Real Life SuperHeroes (RLSH), je me suis demandé comment, à notre époque, on arrive à avoir besoin de se créer un personnage de super-héros pour aider les gens. J’'ai essayé d’'y répondre en travaillant sur le rapport entre ces gens que j’ai rencontré et la matière, entre ce qui les inspire, l’'univers dans lequel ils vivent, la ville et leur moi intérieur. J’'ai essayé avec mes œoeuvres de faire le lien entre les deux et de leur rendre hommage en travaillant sur les matériaux, en modelant des figurines, etc.
Il y a aussi un livre qui sort le 7 juin et qui reprend le travail artistique, des portraits, un comics et des réactions de philosophes, penseurs, etc.

Qu’'est-ce que ton travail a révélé de particulier sur ces personnes ?
Elles ont une profonde envie de réaliser des actions de solidarité locale. Aux Etats-Unis, –90% des RLSH sont américains. Les aides sociales sont beaucoup organisées par des groupes privés. Les RSLH aident ainsi des gens qu’'ils croisent tous les jours dans leur quartier. Ils sont conscients également que pour exister médiatiquement, pour être vu, il faut être original. Ils se sont donc inventé des personnages, mais sans jamais faire aucune leçon de morale ou autre prise de tête. ça reste ludique et du coup ils réussissent à fédérer. Et ça commence à marcher : il y a deux ans quand je suis allé les voir, il y a en avait 50, aujourd’'hui il y en a plus de 400 !…

Quelles sont d’'après toi les trois tendances à l’œ'oeuvre aujourd’'hui et qui font le monde de demain ?
Je dirais à la fois la solidarité et la volonté de se différencier par tous les moyens possibles qui va parfois jusqu’à une mise en scène de soi. C'est-à-dire de faire des actes extraordinaires. On trouve chez les RLSH une envie de solidarité associée à un réalisme sur la société et le monde tels qu’ils sont : ils utilisent les canaux médiatiques existants au profit de leurs actions solidaires, pour les expliquer. On est là dans la sur-médiatisation.
Il y a aussi une tendance autour de la solidarité. A mon échelle, je vois une solidarité entre artistes autour de projets communs. Des collaborations entre artistes afin de faciliter pour l'’un la compréhension d’'une technique,– pour moi ce fut de travailler des matières et faire des figurines. Aujourd’'hui, c’'est moi qui aide ceux qui m’'ont appris, à développer d’'autres projets. C’'est la notion de collectif, qu’'on voit beaucoup en photo, notamment dans un esprit de résistance face à la crise des médias.
Donc solidarité, mise en scène de soi et collectif.

Quelle est la dernière innovation qui t'a vraiment marqué ?
Au niveau artistique, je suis fasciné par l’'utilisation des jeux de lumière qui servent à remplir une pièce, comme si des objets y étaient. Un peu comme du light and think. J’'aimerais bien utiliser ça plus tard.

Crédit photo : F.Ch. - La Depêche





Découvrez d'autres interviews :

LIRE LA SUITE

France Hureaux & Camille Chanson Equipe fondatrice de Zelip

France Hureaux & Camille Chanson interviewé par Soon Soon Soon

« Être ébéniste est devenu très cool ! Les jeunes veulent être leur propre chef, notamment dans ce secteur. Je pense donc qu’il va y avoir de plus en plus d’artisans. On est arrivés trop loin dans la « ikéaisation », et on a besoin de revenir en arrière ! »

à Ici Montreuil
Fin Janvier 2016

LIRE LA SUITE

Nilufar Khalessi Journaliste, consultante tendances et prospectives

Nilufar Khalessi interviewé par Soon Soon Soon

« L’Iran a été longtemps coupé du monde dans les domaines économiques. Résultat ? Les Iraniens ont développé un système de création, de consommation différente et plus alternatif. La créativité est incroyablement développée, dans tous les domaines. »

à Paris
Janvier 2016

LIRE LA SUITE

Charles-Edouard Vincent Fondateur de Lulu dans ma rue

Charles-Edouard Vincent interviewé par Soon Soon Soon

« À l’heure où les grandes villes souffrent d’anonymat et sont de plus en plus touchées par l’exclusion, il est nécessaire de construire de nouveaux modèles plus inclusifs. »

à Paris
Janvier 2016

LIRE LA SUITE

Gilles Raymond Fondateur de News Republic

Gilles Raymond interviewé par Soon Soon Soon

« Le challenge global d’une organisation média aujourd’hui c’est de passer d'une organisation « content focus » ou « product focus », à une organisation « customer focus ». »

Au Gen Summit à Barcelone
Juin 2015

<< Voir toutes les interviews

Vous aimez SoonSoonSoon ? Dites-le !

Actualités

Concours de start-ups !

Concours de start-ups !

« Vous avez jusqu'au 20 mars pour inscrire votre start-up à la 2ème édition du concours La Start-up de l'Année organisé par Bonjour Idées. Et empocher un pack d'une valeur de 10.000 euros. Go !»

lire plus

- Merci ! - You're welcome...

- Merci ! - You're welcome...

« Un immense merci à nos amis de Welcome to the Jungle et d'Azerty Jobs pour leur aide dans le recrutement de notre développeur commercial ! Nous rencontrons des tas de gens passionnants, le choix va être dur ! »

lire plus

L'innovation au féminin

L'innovation au féminin

« Parce que le sujet du " féminin " est omniprésent, Soon publie "Girls to the Front", un cahier de 25 innovations pour comprendre les nouvelles conceptions du féminin, à travers ses innovations. Destiné à toutes les industries qui cherchent à comprendre les évolutions du genre ...»

lire plus

1 2 3

Le futur, c'est par où ?

la carte des innovations SoonSoonSoon Voir la carte des innovations

Interview

France Hureaux & Camille Chanson Equipe fondatrice de Zelip

« Être ébéniste est devenu très cool ! Les jeunes veulent être leur propre chef, notamment dans ce secteur. Je pense donc qu’il va y avoir de plus en plus d’artisans. On est arrivés trop loin dans la « ikéaisation », et on a besoin de revenir en arrière ! »

Nilufar Khalessi Journaliste, consultante tendances et prospectives

« L’Iran a été longtemps coupé du monde dans les domaines économiques. Résultat ? Les Iraniens ont développé un système de création, de consommation différente et plus alternatif. La créativité est incroyablement développée, dans tous les domaines. »

Charles-Edouard Vincent Fondateur de Lulu dans ma rue

« À l’heure où les grandes villes souffrent d’anonymat et sont de plus en plus touchées par l’exclusion, il est nécessaire de construire de nouveaux modèles plus inclusifs. »

1 2 3

Voir toutes les interviews