Inscrivez-vous !

Prenez un temps d'avance
Inscrivez-vous et recevez chaque semaine les meilleures innovations du moment

Interview


Le monde de demain selon Octavio Pizarro


Styliste franco-chilien, résident à Paris

27 septembre 2013, au show room du Designers Apartment, pendant la Fashion Week

Le monde de demain selon eux

« Je crois que l'’uniformisation mondiale de la mode va laisser place aux cultures locales et que l'’on va revenir aux bases de chaque pays, à l'histoire culturelle propre à chaque région.

Octavio Pizarro est un styliste franco-chilien résident à Paris. Il a travaillé pour les maisons Jean Louis Scherrer, Jacques Fath et Guy Laroche où il a développé plusieurs collections, avant de lancer sa propre marque pour laquelle il puise son inspiration dans sa double culture. Octavio créée aujourd’'hui des collections de prêt-à-porter de luxe et des robes couture.

Quelles sont d'après vous les trois tendances à l'œoeuvre aujourd'hui et qui font le monde de demain?

Dans le domaine de la mode, il y a tout d'abord le fait que l'exigence de bien-être et de confort devient primordiale. Ensuite, je remarque depuis le début de la crise économique que les consommateurs privilégient des produits à bas prix – sans renoncer à la qualité - et ce dans tous les domaines: mode, automobile, etc. Même le luxe est concerné. Il faut donc pouvoir offrir ces produits de qualité et donc penser de plus en plus à la question du coût de fabrication.
Enfin, je vis entre l'Amérique latine et l'Europe et je constate une certaine uniformisation du monde. Dans toutes les capitales il y a les mêmes boutiques, les mêmes fast-foods, les mêmes vêtements ! Je sens pourtant une résistance et je crois que les gens veulent retrouver quelque chose de spécial dans ce qu'ils achètent. Je crois donc que l’'uniformisation mondiale de la mode va laisser place aux cultures locales et qu’e l'on va revenir aux bases de chaque pays, à l'histoire culturelle propre à chaque région.

Vous mettez d'ailleurs vos origines chiliennes en avant dans vos créations.…

Oui, la philosophie de ma marque a toujours été de mixer l'histoire latino-américaine dont je suis issu, avec la technologie et le savoir-faire français que j'ai adoptés. Cela donne à mes créations une certaine visibilité, une identité différente des autres.

Est-ce que l'affaiblissement du modèle culturel européen et l'émergence de nouveaux empires a une influence sur le monde de la mode ?

Ce qui est impressionnant, c'est que les artisans sont en train de disparaitre. Même en France, on voit de moins en moins d'artisans de mode : ceux qui fabriquaient des plumes, des chapeaux, des vêtements, etc. Or c'est dans le domaine de la mode - et encore plus dans celui du luxe - que le besoin de recourir à des artisans va se faire sentir. Je pense donc que la donne va changer, et que l'’artisanat va revenir. Il faut que cela revienne.…

Y'a-t-il une place pour une mode typiquement chinoise, indienne ou africaine ?

Bien sûr, mais je ne pense pas qu'elles s'imposeront au niveau mondial, car ces types de modes sont trop propres à l'histoire et aux traditions locales. Pour une esthétique à ambition internationale, il faut faire des mélanges, privilégier le métissage culturel. Comme le disait Yves Saint-Laurent, la mode n'est pas un art, c'est de l'artisanat. Et l'artisanat n'est pas mondial, il demeure local.

Si la mode est un artisanat plutôt qu'un art, alors les développements technologiques sont déterminants.…

La modernité de la mode aujourd'hui, c'est la technologie. C'est elle qui permet de meilleures matières, de meilleures finitions, de créer des vêtements adaptés aux nouvelles exigences de la clientèle.

Que pensez-vous du phénomène du Do It Yourself ?

Ce n'est pas franchement mon univers. Je travaille dans le luxe, pour une cible précise, je ne suis pas un créateur de masse. N'oublions pas non plus qu'il faut avoir du talent pour créer. Je ne crois pas que tout le monde ait les compétences pour dessiner des vêtements, par exemple. Je comprends le plaisir qu'il y a à modeler la forme et choisir la couleur de ses propres chaussures, c'est comme un jeu d'enfant. Mais laissons faire ceux qui ont le talent ou les compétences.

D'où est venu votre dernier effet whaou?

C'est plutôt un sentiment. Chaque fois que je voyage, je me rends compte davantage que le monde est petit. On passe d'un aéroport à l'autre sans s'attarder pour observer la vie de la ville que l'on traverse, on veut être partout et on n'’est nulle part. Il faut réapprendre à découvrir les autres cultures.


Crédits photos : Karen Rouach / L'Officiel





Découvrez d'autres interviews :

LIRE LA SUITE

Fabien Nestmann Responsable des affaires publiques de Volocopter

Fabien Nestmann interviewé par Soon Soon Soon

« Volocopter, simplement dit, c’est un mélange entre un drone, un hélicoptère et une voiture [...] dont l’objectif est d’offrir du temps libre. »

au salon Autonomy (Paris)
Décembre 2018

LIRE LA SUITE

Paula Peters Vice-présidente de Change.org

Paula Peters interviewé par Soon Soon Soon

« Les élus échangent plus qu’auparavant avec les citoyens à travers des plateformes comme Change.org mais ce n’est pas encore généralisé car ils n’ont pas pris la mesure du pouvoir qu’elles ont. »

au Web Summit (Lisbonne)
Décembre 2018

LIRE LA SUITE

David Nihill Auteur, conférencier et entrepreneur

David Nihill interviewé par Soon Soon Soon

« Les keynotes à la Apple sont mortes. Personne ne veut écouter quelqu’un parler pendant 45 minutes. »

au Web Summit (Lisbonne)
Novembre 2018

LIRE LA SUITE

Louise Joly Directrice du réseau des écoles d’Intelligence Artificielle de Microsoft

Louise Joly interviewé par Soon Soon Soon

« La formation dure 7 mois et est conduite de manière intensive avec 35 heures de présentiel par semaine et s’adresse à des personnes sans prérequis de diplômes. »

à Paris (au téléphone)
Novembre 2018

<< Voir toutes les interviews

Vous aimez SoonSoonSoon ? Dites-le !

Actualités

Appel à candidatures FUTUR.E.S

Appel à candidatures FUTUR.E.S

« Pour sa 10ème édition, le festival parisien FUTUR.E.S (ex Futur en Seine) revient les 13 et 14 juin prochains dans un nouveau lieu à découvrir prochainement... Vous portez un projet innovant ? Faites partie de l'aventure !»

lire plus

Forum NewWork

Forum NewWork

« Après une première édition en 2018 dans le cadre du salon Produrable, le forum NewWork revient cette année... Vous faites partie d'une startup qui oeuvre dans le monde du travail ? Répondez à l'appel à candidature !»

lire plus

Maddy Keynote 2019

Maddy Keynote 2019

« Le 31 janvier, rendez-vous au CENTQUATRE à Paris pour la nouvelle édition de la Maddy Keynote ! Les 3 grandes thématiques de cette année seront le travail, la consommation et le bien-être...»

lire plus

1 2 3

Le futur, c'est par où ?

la carte des innovations SoonSoonSoon Voir la carte des innovations

Interview

Fabien Nestmann Responsable des affaires publiques de Volocopter

« Volocopter, simplement dit, c’est un mélange entre un drone, un hélicoptère et une voiture [...] dont l’objectif est d’offrir du temps libre. »

Paula Peters Vice-présidente de Change.org

« Les élus échangent plus qu’auparavant avec les citoyens à travers des plateformes comme Change.org mais ce n’est pas encore généralisé car ils n’ont pas pris la mesure du pouvoir qu’elles ont. »

David Nihill Auteur, conférencier et entrepreneur

« Les keynotes à la Apple sont mortes. Personne ne veut écouter quelqu’un parler pendant 45 minutes. »

1 2 3

Voir toutes les interviews