Inscrivez-vous !

Prenez un temps d'avance
Inscrivez-vous et recevez chaque semaine les meilleures innovations du moment

Interview


Le monde de demain selon Jean-Louis Etienne


Médecin-Explorateur

19 octobre 2012, Cité de la Réussite, La Sorbonne, Paris

Le monde de demain selon eux

« Il y a toujours de nouvelles explorations et celles-ci s'’appuient sur de nouveaux outils : on fait appel à la génétique des populations pour comprendre la migration des espèces, on fait des prélèvements plus précis, etc. Les nouveaux outils ouvrent de nouveaux champs d’'exploration.

Quelles sont d’'après vous les trois tendances à l'oe’œuvre aujourd'’hui et qui font le monde de demain ?
Plutôt que des tendances je pense à un défi, à l’'équation du monde de demain, celle que j'’appelle l’'équation du siècle. C'’est celle qui concerne les ressources énergétiques : d’'un côté les renouvelables vont satisfaire les besoins domestiques, mais pas ceux de l’'humanité toute entière qui consomme de plus en plus. Et de l'’autre, les fossiles sont là encore pour un bon moment, notamment avec le charbon dans les pays en développement, tout en étant appelés à disparaître. De son côté, le nucléaire doit se développer dans le sens des "Génération 4", c'est-à-dire de l’'utilisation de la quasi-totalité du combustible. Et puis il y a la fusion avec le projet ITER qui est en cours…. L'’équation du siècle est celle de la quantité d’'énergie que l'’humanité consomme. Car aujourd’'hui, on ne se rend pas compte de ce que l’'on utilise au quotidien, on ne se représente pas la complexité des systèmes de production...

Et concernant des tendances plus sociétales ?
Il y a aujourd’'hui des mouvements intéressants dans les entreprises, à l'’initiative de dirigeants de petites entreprises notamment, qui expérimentent de nouvelles relations avec leurs salariés et qui ont des démarches d’'économies d’'énergie. Ce sont généralement des PME dont on ne parle pas, et elles constituent de vrais gisements d'’innovation et de changement.
J'’ai moi-même une petite entreprise : chacun y est responsable de son département. Je tâche de donner du champ à mes collaborateurs, ce qui crée un contexte de confiance où ils se déplient. Malheureusement, le contexte et le système actuels brident les individus, et ce depuis l’'école. Si on disait aux élèves : « tu es bon sur cette matière, continue dans ce sens » plutôt que de les vouloir bons en tout - ce qui fait des élèves avec la moyenne partout…. Aujourd’'hui, il y a dans la jeunesse un potentiel colossal qui n’'est pas exploité.

Est-ce que selon vous l’'époque des grandes expéditions est terminée ?
Il est certain qu'’en matière d’'exploration géographique, on ne va plus découvrir de nouveaux continents.… Mais il y a tout de même encore les abysses océaniques dont on ne sait pas grand-chose, et puis tout le cosmos, Mars, etc. En matière d'exploration terrestre, ce qui change avec le temps en revanche, c’'est l’'échelle de la découverte. Il y a toujours de nouvelles explorations et celles-ci s'’appuient sur de nouveaux outils : on fait appel à la génétique des populations pour comprendre la migration des espèces, on fait des prélèvements plus précis, etc. Les nouveaux outils ouvrent de nouveaux champs d’'exploration.

Une exploration en préparation ?
Oui. Je travaille sur une station océanographique flottante qui va dériver autour de l’'Antarctique, le long d’'un courant qui s'’appelle le courant circumpolaire et qui est certainement le plus grand puits de carbone de la planète. J'’ai construit ce vaisseau, cette station scientifique pour qu'elle dérive tout au long de l’'année autour du pôle et qu'elle permette de réaliser des mesures qui n’'ont jamais pu être réalisées jusqu’'alors.





Découvrez d'autres interviews :

LIRE LA SUITE

Delphine Remy-Boutang Co-fondatrice de "la Journée de la Femme Digitale"

Delphine Remy-Boutang interviewé par Soon Soon Soon

« L’ADN du digital est féminin par la transmission, la créativité, la rapidité. Ces valeurs féminines modifient les façons de travailler en étant plus collaboratif. »

à Paris
Février 2017

LIRE LA SUITE

Guillaume Fourdinier Co-fondateur & CEO d'Agricool

Guillaume Fourdinier interviewé par Soon Soon Soon

« La fraise sans goût et la tomate uniforme pleine d’eau sont une des conséquences d’un rallongement du transport moyen des fruits et légumes en Europe, soit 1 500 km entre le champ et l’assiette. Et cette distance grandit de jour en jour depuis 20 ans. »

à Paris
Février 2017

LIRE LA SUITE

Clémentine Chambon Co-fondatrice & CTO d'Oorja

Clémentine Chambon interviewé par Soon Soon Soon

« En Europe, tout le monde est conscient du changement climatique mais on responsabilise les consommateurs – par exemple - sur leur consommation de viande … mais ce n’est pas à chacun de faire son changement.
»

à Paris
Janvier 2017

LIRE LA SUITE

Stephen Boucher CEO de consoGlobe

Stephen Boucher interviewé par Soon Soon Soon

« Les pouvoirs publics doivent devenir la direction « innovation » de nos sociétés. »

à Paris
Janvier 2017

<< Voir toutes les interviews

Vous aimez SoonSoonSoon ? Dites-le !

Actualités

* Seedstars World Summit *

* Seedstars World Summit *

« Seedstars World revient le 6 avril à Lausanne avec un concours international de startups, destiné aux marchés émergents. Plus de 65 pays seront représentés. Conférences, démos, rencontres : réservez ici ! »

lire plus

La journée #Freelance

La journée #Freelance

« La Mutinerie Coworking organise la 1ère Freelance Fair, le 16 mars à Paris : un parcours autour des freelances. Au programme : des tables rondes, des ateliers pratiques et une job fair !

»

lire plus

L'innovation au MIPIM

L'innovation au MIPIM

« Découvrez au MIPIM – le marché international des professionnels de l'immobilier – un Innovation Forum incontournable de 1500m2 sur l’immobilier de demain. Du 14 au 17 mars à Cannes, Réservez ici

lire plus

1 2 3

Le futur, c'est par où ?

la carte des innovations SoonSoonSoon Voir la carte des innovations

Interview

Delphine Remy-Boutang Co-fondatrice de "la Journée de la Femme Digitale"

« L’ADN du digital est féminin par la transmission, la créativité, la rapidité. Ces valeurs féminines modifient les façons de travailler en étant plus collaboratif. »

Guillaume Fourdinier Co-fondateur & CEO d'Agricool

« La fraise sans goût et la tomate uniforme pleine d’eau sont une des conséquences d’un rallongement du transport moyen des fruits et légumes en Europe, soit 1 500 km entre le champ et l’assiette. Et cette distance grandit de jour en jour depuis 20 ans. »

Clémentine Chambon Co-fondatrice & CTO d'Oorja

« En Europe, tout le monde est conscient du changement climatique mais on responsabilise les consommateurs – par exemple - sur leur consommation de viande … mais ce n’est pas à chacun de faire son changement.
»

1 2 3

Voir toutes les interviews