Inscrivez-vous !

Prenez un temps d'avance
Inscrivez-vous et recevez chaque semaine les meilleures innovations du moment

Interview


Le monde de demain selon Erik Orsenna


Erik Orsenna est écrivain, membre de l'Académie Française

Septembre 2011, Evian

Le monde de demain selon eux

« Il faut lutter contre la domination absolue de ces spécialistes-roi. Connaitre son métier c’est la moindre des choses, mais ça ne suffit pas. L’intelligence close n’est plus pertinente dans un monde relié.

Quelles sont d’après vous les trois tendances à l’œuvre aujourd’hui et qui font le monde de demain ? La première : le rééquilibrage entre les emprunteurs et les prêteurs. La deuxième, c’est que l’Europe, à moins de se réveiller vraiment, va vite se retrouver en deuxième division. Enfin la troisième : je crois que tout va se jouer dans l’articulation entre les villes et les campagnes. Ce qui rejoint la thématique du développement durable qui est selon moi la question clé du moment.

Parle-ton suffisamment de cette thématique ? Et surtout le fait-on de manière pertinente ?
Les soi-disant experts qui interviennent sur les sites ou dans des émissions relèvent d’un populisme un peu dangereux qui promeut finalement l’ignorance. Une escroquerie ! Il faut lutter contre la domination absolue de ces spécialistes-roi. Connaitre son métier c’est la moindre des choses, mais ça ne suffit pas. L’intelligence close n’est plus pertinente dans un monde relié. Il faut tisser des liens, des interactions, étudier la circularité. Bien parler du monde exige un retour à une vraie culture générale.

Assiste-t-on à une disparition de l’Etat ? Ou peut-il encore se renforcer ?Quand il n’y a pas de règle, c’est le triomphe des mafias. Bancaires ou criminelles, c’est pareil. On est dans un monde nouveau et il faut que l’Etat revienne à des fondamentaux. J’étais en Chine récemment, où l’Etat est certes peut-être un peu trop fort, mais au moins a-t-il la maîtrise du long-terme. Dans le monde occidental les entreprises sont désormais plus ancrées sur le long-terme que les Etats. Or une des questions clé est justement : la démocratie est-elle capable de promouvoir les valeurs de long-terme ?

Dans 10 ans de quoi parlera-t-on dans les grands forums internationaux? On vérifiera, sans doute trop tard, surtout pour l’Europe, ce que dit Edgar Morin : "on sacrifie l’essentiel à l’urgent, alors que l’urgent est l’essentiel".

Quelle est la dernière innovation qui vous a vraiment marqué ? Je n’arrive toujours pas à comprendre pourquoi on ne met pas l’eau au cœur des préoccupations. Chaque dollar investi dans l’eau et dans son l’assainissement est ce qu’il y a de plus efficace, de plus pertinent. Pour la dignité des êtres humains, pour la santé, pour l’équilibre campagne ville, pour la croissance économique. Lorsque l’on parle de développement, il n’y a plus de question isolée. On ne peut pas cantonner les débats sur l’énergie à la seule question du nucléaire par exemple. Le triangle clé, c’est eau, énergie, sol.





Découvrez d'autres interviews :

LIRE LA SUITE

France Hureaux & Camille Chanson Equipe fondatrice de Zelip

France Hureaux & Camille Chanson interviewé par Soon Soon Soon

« Être ébéniste est devenu très cool ! Les jeunes veulent être leur propre chef, notamment dans ce secteur. Je pense donc qu’il va y avoir de plus en plus d’artisans. On est arrivés trop loin dans la « ikéaisation », et on a besoin de revenir en arrière ! »

à Ici Montreuil
Fin Janvier 2016

LIRE LA SUITE

Nilufar Khalessi Journaliste, consultante tendances et prospectives

Nilufar Khalessi interviewé par Soon Soon Soon

« L’Iran a été longtemps coupé du monde dans les domaines économiques. Résultat ? Les Iraniens ont développé un système de création, de consommation différente et plus alternatif. La créativité est incroyablement développée, dans tous les domaines. »

à Paris
Janvier 2016

LIRE LA SUITE

Charles-Edouard Vincent Fondateur de Lulu dans ma rue

Charles-Edouard Vincent interviewé par Soon Soon Soon

« À l’heure où les grandes villes souffrent d’anonymat et sont de plus en plus touchées par l’exclusion, il est nécessaire de construire de nouveaux modèles plus inclusifs. »

à Paris
Janvier 2016

LIRE LA SUITE

Gilles Raymond Fondateur de News Republic

Gilles Raymond interviewé par Soon Soon Soon

« Le challenge global d’une organisation média aujourd’hui c’est de passer d'une organisation « content focus » ou « product focus », à une organisation « customer focus ». »

Au Gen Summit à Barcelone
Juin 2015

<< Voir toutes les interviews

Vous aimez SoonSoonSoon ? Dites-le !

Actualités

- Merci ! - You're welcome...

- Merci ! - You're welcome...

« Un immense merci à nos amis de Welcome to the Jungle et d'Azerty Jobs pour leur aide dans le recrutement de notre développeur commercial ! Nous rencontrons des tas de gens passionnants, le choix va être dur ! »

lire plus

L'innovation au féminin

L'innovation au féminin

« Parce que le sujet du " féminin " est omniprésent, Soon publie "Girls to the Front", un cahier de 25 innovations pour comprendre les nouvelles conceptions du féminin, à travers ses innovations. Destiné à toutes les industries qui cherchent à comprendre les évolutions du genre ...»

lire plus

Communication + innovation

Communication + innovation

« Soon est actuellement aux Napoléons, l'événement qui rassemble les acteurs et start-ups des ComTech'. L'équipe y présente une sélection des innovations qui vont révolutionner notre rapport au temps...»

lire plus

1 2 3

Le futur, c'est par où ?

la carte des innovations SoonSoonSoon Voir la carte des innovations

Interview

France Hureaux & Camille Chanson Equipe fondatrice de Zelip

« Être ébéniste est devenu très cool ! Les jeunes veulent être leur propre chef, notamment dans ce secteur. Je pense donc qu’il va y avoir de plus en plus d’artisans. On est arrivés trop loin dans la « ikéaisation », et on a besoin de revenir en arrière ! »

Nilufar Khalessi Journaliste, consultante tendances et prospectives

« L’Iran a été longtemps coupé du monde dans les domaines économiques. Résultat ? Les Iraniens ont développé un système de création, de consommation différente et plus alternatif. La créativité est incroyablement développée, dans tous les domaines. »

Charles-Edouard Vincent Fondateur de Lulu dans ma rue

« À l’heure où les grandes villes souffrent d’anonymat et sont de plus en plus touchées par l’exclusion, il est nécessaire de construire de nouveaux modèles plus inclusifs. »

1 2 3

Voir toutes les interviews