Inscrivez-vous !

Prenez un temps d'avance
Inscrivez-vous et recevez chaque semaine les meilleures innovations du moment

Interview


Le monde de demain selon Dany Laferrière


Écrivain, Prix Médicis 2009 pour «L'énigme du retour»

17 mars 2012, 32eme Salon du Livre, Paris

Le monde de demain selon eux

« Il s’est passé quelque chose de semblable dans les années 60 déjà, quand brusquement, tout ce qui était connu et commercial est devenu désuet. Les gens étaient fatigués, tout simplement, et ils ont pris un autre rythme. Je pense que nous allons revenir à ce moment là. Les gens voudront de ce luxe là.

Quelles sont d’après vous les trois tendances à l’œuvre aujourd’hui et qui font le monde de demain ?
Le monde de demain ne s’inscrit pas dans une continuité du présent. Je ne crois pas dans « le demain », ni qu’il soit lié à un schéma linéaire. Tout cela fonctionne par cycle. C’est une question de rythme, et le propre du rythme est de changer.
En conséquence, je pense que l’on va voir la machine qui nous a amenés à la vitesse s’enrayer, et l'on va revenir à la lenteur, aux choses de l’artisanat. Les gens voudront réutiliser leurs mains pour faire. Il y aura une baisse du virtuel au profit d’un retour au concret, à la présence physique. On a créé une tension autour de la rapidité, de la vitesse, du virtuel, et je pense que cette tension va baisser pour faire place à des choses plus calmes.
Avec la lenteur, la poésie va peut-être resurgir. Autrefois, les poètes étaient des stars, puis ils ont quitté la lumière. Ils pourraient resurgir à la faveur d’un changement de rythme. Il s’est passé quelque chose de semblable dans les années 60 déjà, quand brusquement, tout ce qui était connu et commercial est devenu désuet. Les gens étaient fatigués, tout simplement, et ils ont pris un autre rythme. Je pense que nous allons revenir à ce moment là. Les gens voudront de ce luxe là.

Il n’y a ni optimisme ni pessimisme dans cette vision, mais je crois que c’est tout cela qui va déterminer le monde de demain.

Et l’avenir de l’écriture pour vous ?
Je ne vois aucune évolution particulière, sauf peut-être un retour à la poésie, notamment dans la prose. Les gens voudront peut-être des littératures plus méditatives, sans qu’elles soient pour autant vraiment spirituelles. Je crois qu’il y aura une recherche pour ce qui n’est pas formaté.
En ce qui concerne le support de lecture lui-même, je crois qu’on va revenir à une sorte d’aristocratie du genre : un roman fait à la main, plus artisanal.





Découvrez d'autres interviews :

LIRE LA SUITE

Laurence Bois Fondatrice de Scopalto

Laurence Bois interviewé par Soon Soon Soon

« Pour nous, chaque revue a une histoire et constitue un peu du patrimoine éditorial français. C’est pour cela qu’il est important de conserver la mémoire des périodiques. »

Paris
Juin 2015

LIRE LA SUITE

Alexandre Jardin <strong></strong>Ecrivain et cinéaste, fondateur du mouvement Bleu Blanc Zèbre

Alexandre Jardin interviewé par Soon Soon Soon

« Une personne joyeuse, qui transmet et communique sa joie, est plus puissante que la loi. Or pour que les choses bougent, il faut un minimum d’envie. On a aujourd’hui un vrai problème d’enthousiasme républicain. Un vrai problème de joie dans la société. »

Gaîté Lyrique, Paris
Mai 2015

LIRE LA SUITE

Réjane Sénac Chargée de recherche CNRS au Centre de recherches politiques de Sciences Po - CEVIPOF, HDR ; PRESAGE<br>

Réjane Sénac interviewé par Soon Soon Soon

« Si l'exclusion des femmes a pu être aussi durable c’est parce qu’elle s’inscrit au cœur d’un principe d’égalité pensé pour et par des frères [<em>donc par des hommes, </em>ndlr]. Qui considèrent les femmes comme des êtres de nature et non de raison, des épouses et des mères et non des citoyennes. »

Paris, Cevipof
8 avril 2015

LIRE LA SUITE

François-Xavier Bois Fondateur de l'agence numérique Kernix

François-Xavier Bois interviewé par Soon Soon Soon

« La culture du POC (Proof Of Concept) est entrée dans les mœurs : l’échec est accepté, mais l’immobilisme l’est beaucoup moins. »

Paris
Juin 2015

<< Voir toutes les interviews

Vous aimez SoonSoonSoon ? Dites-le !

Actualités

La santé du futur

La santé du futur

« S3Odéon est LE nouvel événement dédié au futur de la santé (S3 = Santé, Science, Société). Sa première édition - le 12 septembre à Paris - réunira des scientifiques, des start-upers, des philosophes et des économistes...»

lire plus

Un Shot pour les parents

Un Shot pour les parents

« La collection des Soonoshots s'enrichit d'un BabySoon ! Un cahier d'innovations spécial sur l'univers parents / bébés, avec 10 tendances et 52 innovations autour des nouvelles parentalités...»

lire plus

Vous avez une startup?

Vous avez une startup?

« Le groupe media allemand Burda international (300 magazines) offre 500.000 euros d'équivalent visibilité médiatique à votre start-up si vous décrochez le gros lot au concours qu'il organise. Dans les secteurs food, mode, jardinage, maison ou DIY...»

lire plus

1 2 3

Le futur, c'est par où ?

la carte des innovations SoonSoonSoon Voir la carte des innovations

Interview

Laurence Bois Fondatrice de Scopalto

« Pour nous, chaque revue a une histoire et constitue un peu du patrimoine éditorial français. C’est pour cela qu’il est important de conserver la mémoire des périodiques. »

Alexandre Jardin Ecrivain et cinéaste, fondateur du mouvement Bleu Blanc Zèbre

« Une personne joyeuse, qui transmet et communique sa joie, est plus puissante que la loi. Or pour que les choses bougent, il faut un minimum d’envie. On a aujourd’hui un vrai problème d’enthousiasme républicain. Un vrai problème de joie dans la société. »

Réjane Sénac Chargée de recherche CNRS au Centre de recherches politiques de Sciences Po - CEVIPOF, HDR ; PRESAGE

« Si l'exclusion des femmes a pu être aussi durable c’est parce qu’elle s’inscrit au cœur d’un principe d’égalité pensé pour et par des frères [donc par des hommes, ndlr]. Qui considèrent les femmes comme des êtres de nature et non de raison, des épouses et des mères et non des citoyennes. »

1 2 3

Voir toutes les interviews