Inscrivez-vous !

Prenez un temps d'avance
Inscrivez-vous et recevez chaque semaine les meilleures innovations du moment

Interview


Le monde de demain selon Louise Joly


Directrice du réseau des écoles d’Intelligence Artificielle de Microsoft

Novembre 2018, à Paris (au téléphone)

Le monde de demain selon eux

« La formation dure 7 mois et est conduite de manière intensive avec 35 heures de présentiel par semaine et s’adresse à des personnes sans prérequis de diplômes.

Louise Joly travaille depuis plus de 2 ans chez Simplon.co, un organisme de formation spécialisé dans le numérique. Depuis le début de l’année elle est la directrice de l’école IA Microsoft devenue depuis un réseau d’écoles créé en partenariat avec Simplon.


Comment l’école IA a vu le jour ?

Elle est née de deux constats. D’abord, les partenaires de Microsoft ont fait remonter un besoin en compétences sur des métiers de techniciens de l’intelligence artificielle (IA). En effet, aujourd’hui il y a des data scientists en entreprise mais ils coûtent cher et se font rares tandis que nous avons peu de profils intermédiaires capables de travailler sur des outils que Microsoft ou d’autres proposent, comme les services Azure. Ces derniers permettent de développer des IA rapidement et simplement tout en évitant de repartir de zéro.
Du côté de Simplon, nous formons depuis 5 ans des personnes sans prérequis de diplômes aux métiers du numérique. À la vue de la demande croissante des entreprises, nous avions aussi pour ambition de former des techniciens de l’IA. En utilisant une bonne méthodologie et une bonne approche pédagogique, nous pensions pouvoir former des personnes rapidement pour leur faire intégrer des entreprises sur ces postes.
Simplon et Microsoft étant partenaires de longue date - notamment via l’initiation au code auprès des enfants - nous nous sommes mis autour de la table sur ce sujet et c’est ainsi qu’est née l’idée de la première école.


Quelles sont les conditions pour intégrer la formation ?

Nous avons embarqué des partenaires de Microsoft pour vérifier que la formation était en adéquation avec leurs besoins et que les personnes formées étaient employables. Notre volonté est vraiment d’avoir un retour à l’emploi puisqu’une des conditions pour accéder à l’école est d’être demandeur d’emploi.
La formation dure 7 mois et est conduite de manière intensive : 35 heures de présentiel par semaine. Elle s’adresse à des personnes sans prérequis de diplômes : nous avons eu des personnes qui n’avaient pas le bac mais aussi des diplômés bac+5 issus de domaines complètement différents de ceux du numérique comme le droit.
Pour les sélectionner, nous avons plusieurs autres critères : avoir un niveau équivalent terminale en mathématiques et une forte appétence pour cette discipline, même si nous faisons évidemment un peu de remise à niveau lors du premier mois de formation. L’autre condition est de connaître au moins un langage de programmation, n’importe lequel pourvu que la personne sache déjà un peu programmer ce qui lui facilitera la tâche pour apprendre un nouveau langage.


Comment se déroule la formation ?

Nous l’avons créée de toutes pièces puisqu’il n’en n’existait pas de ce type, sans prérequis. Nous avons nous-mêmes déposé les certifications au ministère du travail.
Nous suivons la pédagogie Simplon, basée sur l’autonomie : on y apprend à apprendre. Il s’agit d’une formation très souple car même si nous avons un programme de formation, celui-ci n’est pas découpé jour par jour mais par blocs de compétences. Ainsi, à l’issue de sa formation, l’apprenant doit avoir acquis ces blocs de compétences.
Là où nous avions une incertitude, c’était concernant l’insertion professionnelle : nous avions vraiment besoin que les entreprises s’engagent à recruter ces profils. Les compétences, les apprenants les auront à la fin des sept mois, mais s’ils ne sont pas en mesure de les appliquer en entreprise, nous perdons 12 mois de formation. La mission est remplie puisque le plan de développement du réseau d’écoles (voir plus bas) a été rendu possible grâce aux entreprises partenaires qui nous ont accompagnées et se sont engagées à recruter.


Quels ont été les résultats de la première promotion ?

Elle était composée de 24 personnes âgées de 19 à 39 ans dont 30% de femmes et avec des parcours très divers.
Ils ont commencé leur formation en mars et l’ont terminé en septembre dernier. Les résultats ont été très bons puisque nous sommes à 100% d’insertion professionnelle. Parmi eux, 23 sont aujourd’hui en contrat de professionnalisation pour 12 mois, notamment chez des partenaires de Microsoft. Il s’agit du débouché obligatoire de la formation car il est nécessaire de compléter cette formation intensive de sept mois par de l’application en entreprise.
La dernière personne à avoir suivi la formation avait un projet entrepreneurial depuis 2 ans et la brique IA qu’elle a acquis via sa formation lui a permis de débloquer des financements pour sa structure via une levée de fonds. Bien entendu nous l’avons laissé se diriger vers son projet.


Quelles sont les prochaines étapes de développement ?

Cette première promotion a suscité un réel engouement chez les partenaires de Microsoft puisque nous renouvelons la formation dans les locaux d’Issy les Moulineaux avec une seconde promotion qui a pour vocation d’être constituée à 80% de femmes.
Nous lançons 9 autres formations en Ile-de-France et en région, comme à Castelnau le Lez près de Montpellier. Une majorité d’écoles s’est ouverte en partenariat avec de grandes entreprises françaises ce qui permet de garantir l’insertion professionnelle de nos apprenants.
La promotion de Castelnau le Lez est complète mais nous avons encore quelques places pour deux de nos formations à St Germain en Laye qui seront lancées prochainement. Pour les autres, elles commenceront à partir de Janvier et Mars. Pour les inscriptions, tout se déroule sur le site de Simplon.
Aujourd’hui notre priorité est de déployer les 10 nouvelles écoles et de pérenniser nos actions, c’est à dire de continuer à lancer de nouvelles promotions avec les partenaires actuels.
Nous avons aussi beaucoup de sollicitations pour ouvrir d’autres écoles en région où ce type de profil est très demandé. Nous prenons le temps de les étudier en observant le territoire, les possibilités d’embauche et les profils qui répondent à nos critères, en partenariat avec Pôle Emploi…


Pourquoi la dimension sociale est-elle si importante dans ce projet ?

C’est ancré dans l’ADN de Simplon mais aussi dans celui de Microsoft qui lutte pour l’égalité des chances et d’accession à la connaissance numérique. L’entreprise milite depuis de nombreuses années pour la formation au code dans les écoles et notamment dans les écoles de quartier. Finalement c’est une suite logique d’engagements d’entreprises.


Quelles sont d’après vous les trois grandes tendances du monde de demain ?

Soon, les innovations technologiques permettront une revalorisation de la compétence humaine. Je pense que le monde de demain sera le monde de la bienveillance et des relations humaines.
Soon, nous serons dans un monde plein d’innovations, cela s’accélère : nous ferons de fantastiques découvertes, des choses aujourd’hui inimaginables…
Soon, le monde du travail sera en pleine mutation. On sait que 85% des emplois qui existeront dans 30 ans ne sont pas connus aujourd’hui ! Notre relation au travail va également changer, la façon dont on l’exerce, la place que prend la vie personnelle par rapport à la vie professionnelle aussi…


Quel a été votre dernier effet « wahou » ?

J’ai participé aux entretiens de sélection des deux promotions que nous lançons à St Germain en Laye et les parcours de plusieurs candidats, courageux, en dents de scie, plein de questionnements, de moments de vie parfois difficiles m’ont touché. J’ai beaucoup d’admiration pour ces personnes qui se donnent les moyens de leur reconversion professionnelle.





Découvrez d'autres interviews :

LIRE LA SUITE

Paula Peters Vice-présidente de Change.org

Paula Peters interviewé par Soon Soon Soon

« Les élus échangent plus qu’auparavant avec les citoyens à travers des plateformes comme Change.org mais ce n’est pas encore généralisé car ils n’ont pas pris la mesure du pouvoir qu’elles ont. »

au Web Summit (Lisbonne)
Décembre 2018

LIRE LA SUITE

David Nihill Auteur, conférencier et entrepreneur

David Nihill interviewé par Soon Soon Soon

« Les keynotes à la Apple sont mortes. Personne ne veut écouter quelqu’un parler pendant 45 minutes. »

au Web Summit (Lisbonne)
Novembre 2018

LIRE LA SUITE

Antoine Allard Directeur de la communication de Cap Digital

Antoine Allard interviewé par Soon Soon Soon

« À partir du moment où nous arrêtons de rêver le futur, nous devenons incapables de penser une destination et de nous forger un destin. »

à Paris (au téléphone)
Novembre 2018

LIRE LA SUITE

Adrien Vaissade Co-fondateur et CEO de Cleed

Adrien Vaissade interviewé par Soon Soon Soon

« Nous souhaitons mettre la technologie au service de l’humain dans le shopping de mode en ligne, pour une expérience totalement réinventée grâce à la personnalisation du contenu. »

à Paris
Novembre 2018

<< Voir toutes les interviews

Vous aimez SoonSoonSoon ? Dites-le !

Actualités

Debout Citoyennes !

Debout Citoyennes !

« Elles sont écrivaines, femmes politiques, chercheuses, dirigeantes, conteuses, militantes... Elles sont engagées au service d'un monde meilleur. Elles sont 12 et elles seront sur la scène du théâtre Le République le mercredi 12 décembre pour vous inspirer.»

lire plus

Innovators Under 35

Innovators Under 35

« Le MIT Technology Review vous donne rendez-vous à la station F le mardi 4 décembre à partir de 9h pour rencontrer et écouter les 35 innovateurs de moins de 35 ans qui participent à la construction du monde de demain...»

lire plus

TEDxCelsa

TEDxCelsa

« Il est temps ! C'est sur ce thème que six speakers viendront partager avec vous leurs expériences lors de la 4ème édition du TEDxCelsa qui aura lieu le mercredi 14 novembre prochain...»

lire plus

1 2 3

Le futur, c'est par où ?

la carte des innovations SoonSoonSoon Voir la carte des innovations

Interview

Paula Peters Vice-présidente de Change.org

« Les élus échangent plus qu’auparavant avec les citoyens à travers des plateformes comme Change.org mais ce n’est pas encore généralisé car ils n’ont pas pris la mesure du pouvoir qu’elles ont. »

David Nihill Auteur, conférencier et entrepreneur

« Les keynotes à la Apple sont mortes. Personne ne veut écouter quelqu’un parler pendant 45 minutes. »

Louise Joly Directrice du réseau des écoles d’Intelligence Artificielle de Microsoft

« La formation dure 7 mois et est conduite de manière intensive avec 35 heures de présentiel par semaine et s’adresse à des personnes sans prérequis de diplômes. »

1 2 3

Voir toutes les interviews