Inscrivez-vous !

Prenez un temps d'avance
Inscrivez-vous et recevez chaque semaine les meilleures innovations du moment

Interview


Le monde de demain selon Audrey Tcherkoff


Directrice générale du Forum de l’Économie Positive et vice-présidente de la fondation Positive Planet

Septembre 2018, dans les locaux de Positive Planet

Le monde de demain selon eux

« J’aimerais que les citoyens se rendent compte du pouvoir qu’ils ont sur leur environnement proche et réalisent qu’ils peuvent devenir acteurs du changement plus facilement qu’ils ne le pensent.

La 7ème édition du LH Forum ou Forum de l’Économie Positive se tiendra cette semaine au Havre, Audrey Tcherkoff, la directrice générale de l’événement a répondu à nos questions. De quoi en savoir plus sur ce rendez-vous et sur ce qui l’anime dans cette mission.

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Je suis la directrice générale du Forum de l’Économie Positive, du Global Positive Forum et de l’ensemble de la partie « plaidoyer » de Positive Planet.
Positive Planet est une ONG créée il y a 20 ans par Jacques Attali qui avait à l’origine pour mission d’aider les gens en France et dans le monde à créer leurs propres sources de revenus et notamment les populations fragilisées pour les sortir de la pauvreté et de l’exclusion. Elle a entre autres permis le développement et l’internationalisation de la microfinance aux côtés de Muhammad Yunus qui l’avait fait en Inde. Positive Planet a ensuite naturellement évolué vers d’autres choses : la micro-assurance, l’accompagnement, la formation, l’éducation financière… Tout cela nous a amené à changer de nom puisque Positive Planet s’appelait auparavant « PlaNet Finance ».
En plus de l’action sur le terrain, nous avons mis en place depuis 2012 une activité « plaidoyer » en créant le mouvement pour une économie positive. Celui-ci a fait l’objet d’un premier rapport remis à François Hollande en 2013 dans lequel des mesures très concrètes étaient recommandées au gouvernement.


C’est à ce moment là que naît le LH Forum ?

En effet, cela a pris la forme d’un forum qui a pour vocation d’être une plateforme de rassemblement des change makers à tous les niveaux : secteur privé (entrepreneurs sociaux, chefs d’entreprises, startupers), associations, élus, responsables politiques… Nous essayons de réunir un maximum de personnes de domaines très divers pour montrer que le changement est possible partout même à l’échelle des citoyens.
Le Forum du Havre c’est 7 années d’existence, 4000 participants et 3 journées pleines dont une dédiée aux générations futures (écoliers et lycéens).


Quelles sont les nouveautés cette année ?

Pour cette 7ème édition, nous avons repositionné l’événement pour en faire le forum international des villes et territoires positifs avec notamment la présence d’une quinzaine de maires.
Il y aura donc le maire de Pontevedra (Espagne) qui viendra nous expliquer comment sa ville est devenue la première au monde sans voitures. Le maire de Chefchaouen (Maroc) sera aussi présent, il est extrêmement engagé dans le développement durable et souhaite que sa ville devienne aussi verte que bleue.
En dehors des élus nous aurons Isabelle Autissier qui nous parlera de l’importance de la préservation de l’eau, Edgar Morin qui fera l’apogée de la pensée positive, Anastasia Plakias qui a fondé Brooklyn Grange, la plus grande ferme sur toit au monde (6000m2 !) ou encore Martin Solveig, artiste engagé et ambassadeur de Positive Planet depuis longtemps.


Qu’est-ce qui a changé depuis le 1er Forum ?

Les enjeux sont les mêmes sauf qu’il y a aujourd’hui une urgence qu’il n’y avait pas il y a sept ans, tout s’est accéléré extrêmement vite.
Depuis, il y a eu de la part des participants un éveil des consciences : quand on parle de RSE, tout le monde sait de quoi il s’agit, ce n’était pas le cas à l’époque.
Le public qui vient au forum est donc de moins en moins dans la découverte mais plutôt dans l’envie d’aller plus loin. C’est pour cela que nous avons souhaité mettre l’accent sur les territoires car dans la transition positive que nous essayons de mettre en place, les élus de tous les niveaux ont un rôle important à jouer.
Bien sûr, ce n’est pas qu’un rendez-vous d’élus puisque de nombreux chefs d’entreprise viendront également s’exprimer.


Est-ce que des actions ont été mises en place suite aux Forums ?

La première action concrète a été l’installation d’une antenne Positive Planet dans la ville du Havre qui aide les micro-entrepreneurs. Il y a aussi des potagers bio qui se sont créés pour accompagner les écoles et lycées et deux associations: X et Y.
Par ailleurs, il y a 5 ans nous avons développé des outils de mesure de la positivité des territoires grâce à un algorithme, que ce soit au niveau des pays, des villes (calcul en cours pour Paris en ce moment) ou des entreprises. Cela a abouti en juin dernier au premier baromètre de la positivité du CAC40 (NDLR : plus d’infos ici). Notre algorithme prend en considération une trentaine de critères autour des conditions de travail, de la formation de la prise en compte des générations futures…
À l’échelle internationale, nous avons édité il y a 3 ans l’Atlas de la Planète Positive (à retrouver ici), ce fût un travail de titan !
Nous avons aussi lancé l’an dernier les États Généraux des Générations Futures lors du 1er Global Positive Forum le 1er Septembre 2017. Ceux-ci nous ont permis de lancer une consultation citoyenne à travers une plateforme en ligne autour de trois thématiques : comment préserver l’environnement ? Comment mettre l’économie au service des générations futures ? Comment améliorer les conditions de vie de tous ?
Plus de 50 000 propositions de 50 pays ont été faites et 20 d’entre elles ont été retenues par un comité de 60 experts. Nous avons créé pour chacune un mode d’emploi pour leur application et elles feront l’objet d’un livre qui sortira début novembre. Elles seront également seront présentées au G20 en Argentine les 29 et 30 novembre prochains, 10 jours après le Global Positive Forum de Paris.
Nous espérons que ce projet contribuera à remettre au cœur des discussions la priorité du long terme.


Le LH Forum a lieu en même temps que ChangeNOW à Paris, est-ce qu’il n’y a pas des choses à faire ensemble ?

Sûrement ! C’est ce qu’on se dit tous les jours ! J’étais à Convergences il y a quelques semaines et j’en suis ressortie en me disant qu’il fallait vraiment qu’on se rapproche, et c’est la même chose quand je participe à la Cité de la Réussite ou à d’autres événements…
Nous sommes justement en train de travailler à la création d’un institut qui serait un catalyseur et permettrait de rassembler un maximum d’acteurs du monde associatif mais aussi des acteurs académiques et des partenaires privés.


Qu’aimeriez-vous que les participants retiennent du LH Forum ?

J’aimerais qu’ils prennent conscience que le changement est possible à tous les niveaux ! Que les citoyens se rendent compte du pouvoir qu’ils ont sur leur environnement proche et réalisent qu’ils peuvent devenir acteurs du changement plus facilement qu’ils ne le pensent.
Il ne faut pas se concentrer sur les constats alarmistes, en se mettant dans un mood positif, on est capable de beaucoup de choses !


Quelles sont les trois grandes tendances du monde de demain selon vous ?

Avant tout, c’est ce que je viens d’évoquer : la prise de conscience du citoyen dans le pouvoir qu’il a de faire changer les choses.
Ensuite, je pense qu’il s’agit de la prise de conscience des pouvoirs publics de leurs besoins de se rapprocher des citoyens, qui sont pour le moment exclus des débats.
Enfin, la tendance dans laquelle je crois, c’est la prise en compte de l’intérêt des générations futures, que ce soit au niveau du secteur privé que public. Nous sommes tous en train de nous poser la question du monde que l’on va laisser à nos enfants.
Je crois et j’espère que des mouvements comme le notre vont inciter les gens à passer à l’action concrète.


Quel a été votre dernier effet « wahou » ?

Le ministre de l’environnement argentin (NDLR : Sergio Bergman) que j’ai rencontré il y a quelques jours. Il est en train de vivre quelque chose de compliqué car son pays est dans une situation économique difficile et vient de vivre une des plus grandes sécheresses de son histoire… Dans ce contexte, les enjeux environnementaux sont la dernière priorité et pourtant il se bat pour ses convictions. C’est rare de rencontrer un homme politique aussi engagé ! Je suis sortie de ce rendez-vous à la fois affolée et en même temps, cela m’a donné une vraie force.



Pour en savoir plus sur le programme du LH Forum et vous inscrire, c’est par ici : http://positiveplanet.ngo/lh-forum-2018/





Découvrez d'autres interviews :

LIRE LA SUITE

Daphna Nissenbaum Co-fondatrice et CEO de TIPA

Daphna Nissenbaum interviewé par Soon Soon Soon

« Un emballage plastique aura peut être la chance d’être recyclé deux voire trois fois mais finira certainement un jour dans la nature et mettra plusieurs centaines ou milliers d’années à disparaître. »

à Station F
Octobre 2018

LIRE LA SUITE

Isabelle Laurencin Directrice du programme Fashion for Good-Plug and Play

Isabelle Laurencin interviewé par Soon Soon Soon

« L’industrie textile est aujourd’hui l’une des plus polluantes au monde et sa transformation vers un modèle plus durable ne pourra s’effectuer que si les grands groupes du secteur, les grandes marques collaborent pour soutenir l’innovation. »

à Paris (au téléphone)
Octobre 2018

LIRE LA SUITE

Dries Depoorter Artiste

Dries Depoorter interviewé par Soon Soon Soon

« J’ai fait un énorme travail sur le système non protégé de caméras de surveillance : beaucoup d’entre elles sont accessibles via internet sans aucun mot de passe. Grâce à cela, nous pouvons regarder en direct des rues, des halls… »

au Web2Day (Nantes)
Septembre 2018

LIRE LA SUITE

Santiago Lefebvre Fondateur de l’événement ChangeNOW

Santiago Lefebvre interviewé par Soon Soon Soon

« Il est trop tard pour parler des problèmes, il est urgent de pousser les solutions. C’est là que notre énergie doit aller : accompagner et développer ces solutions. »

à Paris (au téléphone)
Septembre 2018

<< Voir toutes les interviews

Vous aimez SoonSoonSoon ? Dites-le !

Actualités

Festival des nouvelles explorations

Festival des nouvelles explorations

« Artificielle, humaine, collective ou encore imaginaire… Toutes les intelligences seront au cœur du Festival des Nouvelles Explorations qui a lieu à Royan du 3 au 7 octobre !»

lire plus

Fashion Horizon(s)

Fashion Horizon(s)

« Le jeudi 4 octobre, rendez-vous au Showroom d'Interface pour participer à la matinée Fashion Horizon(s)...»

lire plus

LH Forum

LH Forum

« Pour sa 7ème édition, le LH Forum devient le RDV international des villes et territoires positifs ! Le mouvement initié par Positive Planet se tiendra au Havre du 27 au 29 septembre...»

lire plus

1 2 3

Le futur, c'est par où ?

la carte des innovations SoonSoonSoon Voir la carte des innovations

Interview

Daphna Nissenbaum Co-fondatrice et CEO de TIPA

« Un emballage plastique aura peut être la chance d’être recyclé deux voire trois fois mais finira certainement un jour dans la nature et mettra plusieurs centaines ou milliers d’années à disparaître. »

Isabelle Laurencin Directrice du programme Fashion for Good-Plug and Play

« L’industrie textile est aujourd’hui l’une des plus polluantes au monde et sa transformation vers un modèle plus durable ne pourra s’effectuer que si les grands groupes du secteur, les grandes marques collaborent pour soutenir l’innovation. »

Dries Depoorter Artiste

« J’ai fait un énorme travail sur le système non protégé de caméras de surveillance : beaucoup d’entre elles sont accessibles via internet sans aucun mot de passe. Grâce à cela, nous pouvons regarder en direct des rues, des halls… »

1 2 3

Voir toutes les interviews