Ne restez plus immobile !

On ne retient en général que 10% de ce qu’on nous dit en formation

Marie-Aude Tran travaille chez Valeurs & Valeur, une société qui place le mouvement au coeur de son action et innove dans les ressources humaines. Nous l’avons rencontré afin d’en savoir plus…

La mise en mouvement a une part importante dans vos formations, mais qu’est-ce que le mouvement ?

Chez Valeurs&Valeur, nous voulons apporter une forme nouvelle d’appréhension de la formation. Nous ne souhaitons pas faire de formations où l’audience fait face à un PowerPoint avec un·e intervenant·e qui explique les choses de manière académique. On ne retient en général que 10% de ce qu’on nous dit en formation.

Nous avons donc créé une nouvelle forme de formations dans laquelle les participants sont en mouvement, notamment grâce au théâtre d’improvisation. Ils peuvent être en binôme, en groupe ou seuls et quand ils ne sont pas assis sont invités à se déplacer pour échanger de manière informelle. De plus, comme ils ne sont pas en face à face, il n’y a pas de peur du regard de l’autre, du jugement. Au contraire, comme nous sommes à côté d’eux et que nous discutons ensemble, cela les désinhibe énormément.

Nous faisons également en sorte qu’ils vivent une expérience. Cela passe par le mouvement et à travers les différents sens : certains participants retiennent ce qui est visuel, d’autres avec le toucher ou encore grâce à l’ouïe. Cela fait émerger des solutions que nous n’aurions pas pu imaginer en formation classique. C’est quelque chose de fort, ça vient des tripes et on obtient des résultats beaucoup plus rapidement, c’est incroyable.

Après la formation, comment mettre cela en place au quotidien dans l’entreprise ?

Nous posons les objectifs au début des formations. Il faut poser en amont un cadre très clair, c’est indispensable. 

Ensuite, pendant la journée, ils construisent leurs propres outils, qui leur sont restitués. Ils peuvent donc les réutiliser et les mettre en pratique en toute autonomie. L’objectif est que les participants ressortent de la formation autonomes et responsables, en étant prêts à se lancer. Et ce sans qu’ils aient besoin de ressortir leurs carnets de notes.

Qui anime vos formations ?

Ce sont des « facilitateurs » qui ont un objectif à atteindre et conçoivent le chemin pour y parvenir. Par exemple, si pendant la formation vous avez besoin de prendre beaucoup de pauses café, nous prendrons le temps de ces pauses pour atteindre l’objectif. Ils sont préparés pour des formations commerciales, à la communication non violente, aux différentes émotions, à la courbe du changement, etc. Leur panel d’interventions est très large. Ils peuvent l’utiliser et le modeler pour rendre chaque formation unique.

Quel bilan faites-vous des formations que vous avez réalisées jusqu’à présent ?

Nous avons accompagné plus de 200 entreprises (startups et grands groupes) et environ 150 personnes individuellement. Côté résultats, certaines personnes avaient fait du coaching et des bilans de compétences sans succès. Avec notre notre value training, ils ont trouvé les réponses à leurs questions. C’est que notre méthode fonctionne !

Quel conseil donner à un salarié ou une entreprise “immobile” ?

Ce qui est vraiment important, c’est le « lâcher prise ». Quand on fait ce type de formation, il faut se laisser guider par le formateur. Il vous accompagne dans la définition de votre objectif, ce qui va apporter de la valeur aux équipes ou aux collaborateurs. Même si ce sont des exercices un peu « hors-cadre », il faut faire confiance au formateur.

Quelle astuce mettre en place dès maintenant dans l’entreprise ?

Nous utilisons par exemple beaucoup le Dixit en début et fin de formation. Cela permet d’aller chercher l’intuition de chacun. En présentant une image, nous faisons ressortir beaucoup plus de choses et de détails, nous parlons directement avec le cœur.

Typiquement, au début d’une réunion, nous présentons les images du jeu et posons la question “avec quoi arrivez-vous ?”. Plutôt que de répondre “j’ai mal dormi”, chacun prend le temps de réfléchir et va chercher dans son for intérieur pour choisir et partager « son » image. En général, ce moment est assez fort. On peut le refaire à la fin de la réunion en posant la question « avec quoi repartez-vous ? ».

Nous utilisons ce jeu dans quasiment toutes nos formations, cela plaît énormément et permet réellement à chacun de « lâcher prise ».

Nous faisons également du recrutement collaboratif grâce au jeu du morpion, à échelle réelle. Les participants courent, se transmettent un bâton et doivent créer le morpion ensemble. En observant les participants, nous détectons leurs talents : s’ils sont stratégiques, compétiteurs, empathiques, attentionnés, etc. Cela crée une vraie cohésion d’équipe : c’est top !

À quoi ressembleront les RH de demain ?

Il faut penser agilité, mouvement, « hors-cadre » et notamment dans les formatons. Cela apporte un tel épanouissement, une telle performance et de tels résultats, qu’il y a tout à gagner.

Enfin, certains articles de presse évoquent le fait que nous exercerons 5 à 10 métiers, parfois même dans une seule entreprise. Alors ne nous focalisons pas uniquement sur les compétences !

Article suivant