La Tontine RSE chez Herman Miller France

L’idée est de faire des économies en interne qui sont valorisées et d’en faire profiter à la fois l’entreprise et la société

En 2018 nous avons rencontré Sophia Lara-Grine qui était en train de développer une solution pour les entreprises visant à encourager et accompagner les salarié-e-s à faire des économies au quotidien. En fin d’année, elle lançait sa solution avec un premier partenaire : Herman Miller, fabricant de mobilier de bureau, et promoteur de nouveaux concepts d’aménagement. Nous sommes allés rencontrer leur équipe pour avoir un retour d’expérience…

Pouvez-vous nous raconter ce qu’est Herman Miller en quelques mots ?

C’est une société américaine qui conçoit du mobilier de bureau pour créer des environnements de travail idéals. En France, nous sommes peu nombreux mais à l’international Herman Miller est n°2 mondial, notamment grâce à nos designers de renom comme Ray Eames et Yves Behar. C’est une entreprise qui porte des valeurs très fortes en développement durable et ce depuis les années 50. En ce qui concerne l’humain, nous souhaitons contribuer à rendre le monde meilleur en faisant bouger les choses à tous les niveaux. Il y a de nombreuses initiatives mises en place par le groupe à travers le monde comme notre politique d’engagement vis-à-vis du handicap, de la diversité ou encore notre engagement auprès de la communauté LGBT.

Comment ces engagements se traduisent en France ?

Nous ne sommes que 5 salariés donc ce n’est pas si facile. À la suite d’un événement au cours duquel nous sommes intervenus, nous nous sommes renseignés pour reverser notre rémunération à une ONG. C’est comme cela que nous nous sommes rendus compte que nous avions le droit d’offrir 2 jours chaque année à une association. Nous avons voulu aller plus loin mais sans savoir comment. C’est à ce moment là que nous avons rencontré Sophia grâce à l’association Pink Innov’. Elle nous a parlé de son projet Tontine RSE et nous nous sommes lancés ensemble.

Qu’est-ce que Tontine RSE ?

Tontine RSE est un nouvel outil très simple qui permet de centraliser, de piloter et d’améliorer les économies du quotidien en entreprise comme les transports ou la téléphonie.

C’est un système très vertueux dans une démarche de développement durable. L’idée est de faire des économies en interne qui sont valorisées et d’en faire profiter à la fois l’entreprise et la société puisque une partie de celles-ci sont reversées à l’association de son choix. C’est une relation win-win, un cercle vertueux.

Qu’est-ce qui vous a motivés à passer à l’action et à utiliser Tontine RSE dans votre équipe ?

En plus de ne coûter que 1€ par mois et par personne, c’est un outil collectif qui nous fédère. Comme nous sommes peu nombreux, nous avons souvent la tête dans le guidon et donc peu l’occasion de nous retrouver. Individuellement, l’outil nous aide aussi à nous aligner avec nos valeurs et celles de l’entreprise. Dans l’approche d’Herman Miller il y a une notion très forte : le Living Office. C’est le fait de trouver au travail un équilibre entre ce que nous sommes en tant qu’individus et en tant que collectif, couplé à un autre équilibre entre l’engagement individuel et la rentabilité de l’entreprise. L’outil Tontine RSE nous a aidé à soutenir cette approche RSE.

Comment avez-vous mis l’outil en place ?

La première fois que nous avons rencontré Sophia, elle nous a expliqué ce qu’elle faisait et comment fonctionnait Tontine RSE. Ensuite, nous avons fait un brainstorming pour définir les postes sur lesquels nous pouvions faire des économies et quels pouvaient être nos engagements. Nous avons décidé que 50% de nos économies iraient à une association et en l’occurrence l’AFEV (Association de la Fondation Étudiante pour la Ville). Chaque économie est notée dans un tableau Excel, au fur et à mesure et avec un point mensuel. Ainsi nous avons défini trois sources d’économies : le transport, le téléphone et la nourriture.

L’idée est de définir ce que nous allons réaliser comme économies en justifiant ce que cela aurait coûté si nous n’avions pas changé nos habitudes. Par exemple, nous privilégions le métro à la voiture et nous mesurons une partie de cette économie grâce au site Parking Indigo. Pour que cela soit comptablement viable, nous devons être précis dans les économies réalisées et expliquer comment on en est arrivé à ce résultat.

Vous êtes la première entreprise à utiliser Tontine RSE qui est pour le moment un prototype, qu’en pensez-vous ?

Nous avons commencé au début avec un tableau Excel et à l’usage Sophia a pu développer l’interface. Forcément, il y a des petites imperfections, parce que c’est nouveau. Nous nous rendons compte qu’il y a des choses qui n’étaient pas prévues au départ et qui sont indispensables comme pouvoir faire un export Excel pour les services financiers par exemple. Ce qui est intéressant et que nous trouvons motivant, c’est que chacun apporte sa contribution au projet collectif de Tontine RSE. Cette contribution doit elle aussi être plus visible dans l’outil car cet engagement personnel au service du collectif est bénéfique.

Sentez-vous que cela a un réel impact ?

Cela a conditionné notre comportement. Le fait de préférer prendre les transports en commun plutôt que la voiture, de penser à ses sièges chauffants dans le froid sur le quai de la gare et d’être fier d’avoir fait ce choix, ca peut paraître bête mais c’est fort, c’est vertueux.

Et en dehors de votre vie professionnelle ?

Cela ne remet pas tout en cause mais nous reprenons conscience de notre impact en ne faisant plus les choses machinalement.

Il y a une forme de prise de conscience : nous avons tous un rôle à jouer. Avec Tontine RSE il y a une dimension collective et d’exemplarité qui permet aussi de communiquer. Cela nous apporte une autre forme de satisfaction et a un impact au delà de la vie professionnelle.

Quels conseils pourriez-vous donner à une entreprise qui hésite à se lancer dans Tontine RSE ?

La RSE en est aujourd’hui là où le développement durable était il y a 10 ans quand on en parlait parce que c’était la mode. Avec Tontine RSE c’est très concret : l’impact et l’empreinte sociale sont visibles et identifiables et nous aide à progresser.


Pour en savoir plus sur Tontine RSE, c’est par ici.