©David avec Goliath - Aurélie (Bouygues Construction) et Nicolas (K-Ryole) lors de la cérémonie du Prix David avec Goliath 2019

K-Ryole, la manutention sans effort

Travailler avec un grand groupe nous a permis de prendre conscience de notre véritable valeur ajoutée

À l’occasion de notre partenariat avec le Prix David avec Goliath, l’événement qui récompense les belles alliances entre startups et grands groupes, nous avons posé quelques questions au binôme gagnant. Nicolas Duvaut, a co-fondé l’entreprise K-Ryole qui commercialise des remorques électriques et s’est associé avec Bouygues Construction, représenté par Aurélie Despretz, à l’époque responsable de l’innovation  du groupe…

Comment vous êtes-vous rencontrés ?

Nicolas : Nous avons rencontré Bouygues Construction à l’occasion du club de l’innovation positive organisé par Sparknews en novembre 2017. Lors de cette soirée, nous avons présenté nos produits : des remorques électriques pour vélos. Aurélie, responsable de l’innovation du groupe à cette époque était présente et est venue nous voir en fin de présentation pour nous demander si nous étions capables d’adapter notre produit et d’en concevoir un répondant aux problèmes de manutention sur les chantiers. Cette question de la mécanisation de la manutention était chez eux un sujet central depuis déjà un petit moment.

Aurélie : Effectivement, une de mes missions consistait à faire de la veille sur ce qu’il se passait sur le marché auprès des startups, des nouveaux produits… Je savais par ailleurs que notre pôle R&D spécialisé dans l’ergonomie et la productivité sur les chantiers avait un sujet concernant le transport des charges lourdes. Il existait des choses mais qui fonctionnaient sur sol plat, ce qui ne correspond pas à des conditions de chantier. Nous avions déjà initié des choses en interne mais les complexités liées au grand groupe que nous sommes ralentissaient nos avancées. Quand j’ai vu K-Ryole pitcher, c’est surtout leur promesse qui m’a interpellé : « Transporter toutes les charges sans efforts » et c’est pour cela que j’ai été à leur rencontre.

Qu’est-ce que cette rencontre a changé ?

Nicolas : Cette rencontre a façonné ce qu’est K-Ryole aujourd’hui. Au début, nous pensions fabriquer des remorques électriques pour vélos mais ce qu’on a compris avec Bouygues Construction c’est que nous avions inventé une technologie de pilotage de moteurs électriques qui avait une multitude d’applications et usages. Ils nous ont donné une vraie vision, nous ont permis de prendre de la hauteur et de prendre conscience de la véritable valeur ajoutée de K-Ryole. Grâce à eux, nous avons vraiment compris qui nous étions, c’est très fort !

Après cela, nous avons été sur un chantier en apportant une de nos remorques pour vélos et avons fait un test en conditions réelles. Nous avons observé que les compagnons (NDLR : les employés de chantier) parvenaient à transporter des charges lourdes avec un produit qui n’était pas adapté mais permettait tout de même de mécaniser la manutention.

Aurélie : Ensuite, début 2018, j’ai organisé une rencontre entre les équipes de K-Ryole et notre directeur R&D qui travaillait sur les sujets d’ergonomie et de productivité. Il a rapidement donné son « Go » pour financer un prototype. Nous avons alors mis en place une équipe projet assez rapidement qui a suivi le processus du début à la fin. Je crois que nous avons réussi à réunir les bons interlocuteurs :

  • la R&D,
  • l’open innovation, sur la méthodologie d’expérimentation, de déploiement et de promotion externe (en nous inscrivant notamment au Prix David avec Goliath)
  • les ergonomes, pour s’assurer d’avoir un produit prêt à l’emploi répondant aux normes de sécurité de Bouygues Construction et de santé pour le compagnons
  • une personne de Bouygues Construction Matériel, la filiale qui est aujourd’hui chargée de gérer le parc de K-Ryole. Nous savions qu’à la fin du projet, ce serait l’investisseur potentiel qui allait acheter les K-Ryole pour ensuite les louer aux chantiers

Nous avons surtout beaucoup impliqué les équipes terrain, sur les chantiers et qui ont fait des tests, donné leurs retours…

Quel impact le Prix David avec Goliath a sur votre binôme ?

Nicolas : D’abord une médiatisation très importante. J’ai déjà eu de nombreux retours suite au prix. Il y a aussi un crédit qui est apporté à K-Ryole, c’est valorisant et commercialement, j’ai l’intuition que cela va avoir de vraies retombées.

Sur notre binôme, je pense que cela va nous renforcer au sein de Bouygues Construction. Nous allons rentrer encore davantage dans les process du groupe et ce Prix va permettre d’accélérer notre développement.

Aurélie : Du côté de Bouygues Construction, ce Prix nous fait aussi une belle publicité, notamment sur notre stratégie d’open innovation que nous menons en interne.

Comment voyez-vous cette collaboration se poursuivre à l’avenir ?

Aurélie : Ayant changé de poste depuis, ce n’est plus moi qui suit K-Ryole. En revanche, l’équipe projet et notamment le directeur R&D souhaitent poursuivre cette relation, même au delà du Prix David avec Goliath.

Nicolas : Bouygues Construction a effectivement d’autres enjeux de connectivité et de santé-sécurité et nous, de développement et d’amélioration de nos produits. Nous sommes en train de lister avec eux les différentes innovations que nous pourrions développer ensemble. Nous allons donc probablement repartir sur un ou deux projets d’innovation suite à ce premier succès.

En gardant votre indépendance ?

Nicolas : L’intérêt de Bouygues Construction, c’est que nous développons des produits selon leur cahier des charges. Leur second intérêt c’est que nos produits soient accessibles financièrement. Ils nous poussent donc à ne pas être exclusifs et à travailler avec tous les acteurs. Le deal est simple : quand on développe, c’est avec eux, avec leurs savoir-faire, sur leurs chantiers… la contrepartie, c’est que nous le faisons uniquement selon leur cahier des charges. À l’issue de la collaboration, nous avons donc un produit qui répond au besoin d’un des acteurs majeurs du secteur et qui in fine est un besoin de toute la profession.

Article suivant