Demain, vous serez un agricurbain

A Montréal, les toits se couvrent de citrouilles et les habitants mangent désormais des légumes frais produits à moins de deux mètres de chez eux. Le futur de l’agriculture urbaine est en train de s’écrire au Québec !

SPECIAL MONTREAL : Demain, il se pourrait bien que la ville de Montréal soit couverte de jardins, d’espaces verts et de fermes urbaines d’où sortiront des citrouilles, des fraises et des tomates toutes prêtes à être consommées au bureau, chez vous ou préparées et servies dans les restos. La ville – dont les toits sont plats – accueille de nombreuses startups de la « food » qui ré-investissent les terrains vagues pour les transformer en potagers, installent des fermes automatiques sur les toits, et mettent en relation les agriculteurs urbains avec les grands chefs. Après les expérimentations de fermes-modules hors sol menées par les Japonais (voir cette ferme transportable à installer sur le trottoir), voici venir l’agriculture de toit. Bon appétit.

Un grand merci à NOVAE, le média québecois du développement durable pour nous avoir aidés à détecter ces innovations !

Illustration réalisée par Céline Ganichot