Demain, vous habiterez dans une ville bas-carbone

Demain, plus besoin de fuir la cité pour respirer. Il vous suffira d’ouvrir la fenêtre de votre appart. Ou de plonger le nez dans un flacon « d’Air de Paname ».

Demain, plus besoin de partir loin de la ville pour prendre un break pendant les ponts de mai : la campagne sera nichée au coeur de votre immeuble. Elle fusionnera avec : les murs couverts d’algues dépollueront l’air ambiant, les toits végétaux absorberont la chaleur, les pigeons et les moineaux détecteront les zones les plus respirables. Du coup : air pur, chant des oiseaux et verdure. De quoi vous donner envie de garder un souvenir : un flacon d’Air de Paname ? (connu aussi sous le nom d’Air de Panache – méfiez vous des imitations).

Illustration : Céline GANICHOT
Rédaction des articles : Jonathan LAGIER