Demain, vous aurez droit à une seconde vie

Demain, re-use will be fashion. Les fringues que vous portez, l’énergie que vous dépensez, le CO2 que vous expirez: tout sera ré-utilisé avec créativité

DEMAIN, CEUX QUI NE PRATIQUENT PAS LA SECONDE VIE RISQUENT DE PASSER POUR DES RINGARDS. Re-use will be fashion. La ré-utilisation ne sera pas qu’une question technique, mais surtout un état d’esprit, une façon de vivre. Il y aura chez vous des bactéries dans des ampoules qui se nourriront du CO2 que vous expirerez pour éclairer votre salon, une machine qui avale vos vieux vêtements pour tricoter des chaussettes ou un tapis pour le salon, des murs qui filtrent la pollution et la transforment en mine de crayon. Plus question de dépenser de la matière inutilement.

DE NOUVEAUX MÉTIERS VERRONT LE JOUR. Des métiers créatifs, tournés vers le design et l’astuce : il faudra faire du neuf avec du vieux sans avoir l’air de tomber dans la récup’. Votre garagiste sera alors aussi un médecin. Car votre voiture sera un organisme vivant à cycle fermé dans lequel des algues nourries par les gaz d’échappement produiront de l’énergie. En matière touristique, il y aura des agences à destination unique – une ville, un village même – qu’elles proposeront de découvrir et de redécouvrir de 1000 façons différentes. Vous apprendrez même à dénicher l’exotisme là où vous pensiez ne jamais le trouver : à côté de chez vous.

DEMAIN « LA SECONDE MAIN » SERA UN MOUVEMENT artistico-politico-économico-philosophique. Les re-users de génie seront des stars. Recycler ses ex- sera alors devenu la moindre des choses. La créativité sera une nouvelle monnaie. Et le soir, devant la TV, enveloppé dans vos vêtements-couteaux-suisses multifonctions, vous vibrerez pour votre favori au concours des TOP re-users.

Crédits : C&A – Victor Uribe – Regner