Demain, vous allez aimer les chiffres et les lettres

Demain, les chiffres pourraient devenir tabous. Vous lirez l’heure en toutes lettres, troquerez votre 06 contre un vers et laisserez les maths pour étudier Voltaire.

VOUS vs. LE CHIFFRE – « Le Chiffre », pour James Bond, c’est le nom de l’ennemi de l’Angleterre. Le nom de celui qui caresse son chat après s’être rasé la tête et avoir dynamité la moitié de la planète. Et si « Le Chiffre » = le méchant était une métaphore avant-gardiste de notre époque ? Car force est de constater qu’avec la crise, les nombres et les chiffres n’ont plus la côte. La finance aurait tué les maths ? Le chiffre serait-il en train de devenir un tabou, faisant le bonheur des lettres ?

DES CHIFFRES ET DES LETTRES – Demain, les financiers ne se vanteront plus de manipuler des chiffres : ils joueront avec des lettres. La bourse des cotations affichera le montant des actions sous la forme de poèmes et votre code de carte bancaire sera un vers de Ronsard ou de Voltaire. Plutôt que des documents indigestes et [##colonne##]ésotériques, les boites publieront avec pudeur leurs rapports annuels et en feront des oeuvres d’art (ici) exposées au Palais de Tokyo. Quant aux filières littéraires, elles deviendront les formations les plus recherchées.

POUR CESSER DE FAIRE VOTRE NUMÉRO Demain, l’engouement pour les lettres apportera une nouvelle gestion de la performance. Au boulot, vous n’aurez plus d’objectifs chiffrés à atteindre mais des lignes directrices écrites en toutes lettres sur des post-it. Votre montre vous donnera l’heure avec des mots () et votre journée sera rythmée par le son d’une petite horloge sans chiffre qui teintera comme la cloche d’un village (ici). Vous troquerez alors votre 06 contre des mots qui formeront votre nouveau numéro (). Et si le retour des lettres nous permettait de ralentir un peu ?