Demain, vous cuisinerez trash

Face à l’invasion des recommandations nutritionnelles, il se pourrait bien que la TrashFood contrebalance les promesses d’une alimentation bien sous tous rapports.

LES RECOMMANDATIONS NUTRITIONNELLES ONT ENVAHI NOTRE QUOTIDIEN. Nombre total de calories, alarmes à répétition devant la bouffe-poison, sacralisation de maîtres à penser qui écrivent, donnent des conférences, organisent des cours sur l’alimentation. Manger est devenu une vraie névrose.

DEMAIN, VOUS POURRIEZ BIEN VOIR ALORS L’AVÈNEMENT DE LA TRASHFOOD. Mouvement d’opposition généré en réaction à une incantation nutritionnelle qui a fini par saturer les estomacs, la Trashfood sera une démarche délibérée, quasi-militante et transgressive. Elle ne relèvera pas d’un manque de goût, de moyens pour se payer une bonne bouffe ou d’une question d’éducation alimentaire. La Trasfood sera simplement l’expression d’un excès venu en contrebalancer un autre.

MISE EN SCÈNE, EXCÈS ASSUMES, le mouvement s’appuiera sur un discours anticonformiste. On verra s’ouvrir des restaurants heavy-metal-végétariens peuplés de chefs gores, des fast-foods qui servent du gras double, et des rayons de supermarchés pleins de produits étiquetés « trash ». Après le binge drinking, voici venue la Trashfood!