Demain, laissez le hasard s’en charger

Demain, la serendipity s’incarnera dans votre vie par une plus grande part laissée au hasard. Vous apprendrez alors à maitriser la chance et à saisir chaque opportunité…

BE AWARE, BY JCVD – On s’est tous marré, devant les vidéos de Jean Claude Van Damme où la star hyperprotéique livrait une philosophie de la vie faite de «be aware», de cosmos tout puissant et de dauphins médiums. Des années plus tard, tout le monde parle de «serendipity», un concept très sérieux – mais jamais traduit, qui évoque un mélange de hasard heureux et d’ouverture d’esprit. Une façon de s’en remettre à la vie en étant «aware» des opportunités qui se présentent à vous. Et si demain vous lâchiez prise pour laisser le hasard reprendre place dans votre vie ?

LA CHANCE ÇA S’APPREND – Demain, on dispensera alors dans les écoles des cours de serendipity. Nul cours de roulette russe mais bien un exercice pour développer une certaine posture d’esprit. Au travail, on vous formera aussi à la gestion de la chance par des séances de méditation conjuguées à des séries[##colonne##] de poker, histoire de vous démontrer que se fier au hasard est facteur d’audace et de créativité. Et le soir venu sur le chemin du retour, vous utiliserez ce GPS fait pour vous perdre, afin de découvrir un nouvel itinéraire. Et de mettre en pratique le proverbe «ne demande jamais ton chemin, tu risquerais de ne pas t’égarer».

UN BEL ET SOMBRE INCONNU – Demain, le lâcher prise si cher aux méditants deviendra le mantra de la génération : «lâche prise, mec» entendrez-vous alors dans les cours de récré ou chez les animateurs TV. La poésie du hasard fera une percée dans votre quotidien d’ordinaire si bien programmé. Vous apprendrez à faire un cadeau à un(e) inconnu(e) choisi(e) aléatoirement, à lui envoyez une carte postale et à partir en vacances avec lui (elle) au bout du monde. Et plus si affinité. On appelle ça les jeux de l’amour et du hasard.

Crédits : enviedemarcher.com – la puce à ressort – ©Guichard Sellier – roulette-internet.be – ©Simoni Racing