Tomorrow, Jesus will be back…Reloaded

Demain ce sera l’âge des religions individuelles. Des spiritualités customisées. Vous pourriez bien devenir alors un gentil gourou et méditer dans le TGV.

DU YOGA DANS UN AVION. Demain, en cas de conflit avec votre boss, vous rentrerez aussitôt en lévitation. Hop ! Les jambes en lotus et les mini-timbales sur les doigts. Ça vous paraît impossible? Pourtant, avec la remise en question des grandes religions, avec la mort des idéologies et les insatisfactions du matérialisme, il est probable que chacun s’adonnera demain à une pratique spirituelle spécialement adaptée à son quotidien. Même au bureau. Pour retrouver ses repères grâce à des moments de méditation, de calme et de réflexion intime. Il y aura alors des maîtres yogi dans les avions pour vous aider à gérer votre stress, des wagons « méditation » sur chaque TGV et des salles de ressourcement à côté de la machine à café dans les entreprises.

BRICOLER VOTRE PROPRE MICRO-RELIGION. Après les religions dogmatiques, après les marques idoles, demain pourrait voir l’ère des religions individuelles. Des spiritualités customisées. Les grandes religions existeront toujours mais elles seront concurrencées par plein d’autres micro-[##colonne##]spiritualités bricolées, plus proches de vous et de vos problématiques quotidiennes. Vous serez ainsi à la fois membre de l’église du Kopisme (tout juste reconnue en Suède et qui prône l’échange gratuit des fichiers informatiques), méditant régulier et XavierNieliste, par exemple. Des religions fondées sur un style de vie, une philosophie du bien-être, ou un service. Et qui ne remettront pas en cause la laïcité.

UN JEAN EN TOILE DE BURE. Demain, pour répondre à la demande de spiritualité et de sens – qui pousse aujourd’hui les traders déprimés à se réfugier dans les églises, l’État pourrait introduire ]l’Indice de Bonheur Brut dans les finances publiques, comme le fait déjà le Bhoutan. On verra le speed dating en finir avec la rencontre-minute et créer une offre slow. Les grands tour-operators ne pourront plus faire l’impasse sur des voyages à dimension spirituelle. Et lors des casual Fridays, vous enfilerez avec délices votre jean en toile de bure pour vous pointer au bureau. « Le XXI siècle sera religieux ou ne sera pas» : et si Malraux avait voulu dire « spirituel »… ?

Crédits : luciolinna