Demain, faites vos jeux

Demain, avec la « gamification », les geeks d’hier seront les héros du quotidien. Car ils joueront avec les données de la vraie vie et aideront la science à progresser…

PAS DE MAL A SE FAIRE DU BIEN – « On sait qu’il y a aujourd’hui plus de joueurs sur World of WarCraft qu’il n’y a de personnes engagées dans des groupes ou ONG écologistes » nous confiait Paul Watson, le capitaine-pirate-écolo le plus recherché au monde dans une interview (ici). Soit. Mais est-ce vraiment un problème ? Rien de mal à vous divertir pourtant. Et encore moins quand les jeux vous permettent aujourd’hui d’apprendre ou de participer à une cause humanitaire. La tendance dite à la « gamification » du monde ne satisfait pas que les fans de jeux vidéos, elle est aussi pleine de poésie…

JOUER AVEC VOTRE VIE – Demain, vous ferez de certaines parties de votre vie un véritable jeu d’arcade. Au lieu de consulter les signaux lumineux pour traverser la rue, vous jouerez votre passage au Pong avec le piéton d’en face (ici) ou au Frogger () pour obliger les voitures à s’arrêter. Le digicode[##colonne##] de votre immeuble se transformera en Tétris : seule une certaine combinaison de briques ouvrira la porte. Et le soir venu, vous prendrez 5min sur Foldit (ici) pour faire un puzzle à base de données scientifiques et permettre ainsi à la recherche contre le Sida de progresser.

LES GEEKS, POÈTES DE DEMAIN – Demain vous brancherez une manette de jeu sur n’importe quel support : un mur, une banane (ici, grâce à des étudiants du MIT) ou un arbre. Vous pourrez alors jouer avec l’éclairage public de la ville comme à Jérusalem cet été où la porte de Damas était transformée en un flipper géant (). Chez vous, vous allumerez vos lampes en tirant dessus avec un pistolet identique à celui de la vieille Nes sans avoir à chercher les interrupteurs (ici). La gamification ne sera pas la revanche des geeks mais un bon moyen de remettre un peu de joie dans votre quotidien…

© Mattel