Demain, faites parler la poudre et le tricot

Demain, la culture deviendra guérilla. Vous irez dans des librairies illégales, vous lancerez des armes de fleurissement massif et vous tricoterez pour faire la révolution.

GUÉRILLERO DE LA CULTURE. La semaine dernière on vous parlait des Real Life SuperHeroes, ces hommes et ces femmes habillés en Tortue Ninja qui font la justice dans leur quartier. Eux, ce sont des vrais gentils. Mais si vous avez la fibre militante, que vous êtes un(e) dur(e) et que vous avez besoin d’en découdre mano a mano, rangez ce vieux perfecto et ce misérable masque de Zorro et rejoignez plutôt la guérilla culturelle. Et entraînez-vous sur un ring avec la Joconde : la culture se muscle.

PRENDRE LE THÉ EN TOUTE ILLÉGALITÉ. Demain, plus question d’attendre que votre municipalité se bouge pour améliorer l’offre culturelle de votre quartier. Vous prendrez les choses en main en installant des librairies illégales dans les cabines téléphoniques. Et grâce à un banc de guérilla caché dans un vieux compteur électrique, vous pourrez inviter vos potes à une séance de lecture[##colonne##]improvisée et sauvage, vous tenant prêt à remballer le tout en un quart de seconde à l’apparition d’une voiture de police. Vous pourrez prendre des cours dans des sociétés secrètes de muséephiles, où l’on vous apprendra le maniement de votre seule arme : des chaussettes et du tricot à bombarder.

UN GANG DE BLOUSONS VERTS. Demain, vous aurez votre propre gang avec lequel vous organiserez des opérations commando-culturelles. Après les graf’ à la peinture, vous inscrirez sur les murs des messages avec des plantes. Vous poserez des bombes à fleurs sur le passage des piétons, vous sèmerez illégalement des tournesols pendant la nuit, à l’insu des habitants. Demain, en vrai guérillero urbain, vous réinvestirez votre quartier et vous pourrez enfin porter un treillis sans passer pour un militaire.

Crédits : ©sarah.ourahmoune, ©Studios Hergé, ©Keith Haring