Demain, vous piraterez le corps humain

Demain, dans un élan quasi-transhumaniste, vous boosterez vos capacités physiques et mentales.

Tout sera mis en oeuvre pour améliorer votre santé et vous aider à vivre mieux, plus longtemps. Loin d’être asservi·e par la technologie, vous en tirerez le meilleur, en pleine conscience et de plein gré. Vous maîtriserez tous les secrets du biohacking, pour devenir un être humain augmenté, mais pas réduit à subir le progrès.

En français dans le texte, le biohacking, s’appelle biologie participative. En acronyme, c’est le DIY bio et en équation Soon Soon Soon : biohacking = tech + biologie + autonomie.  Il porte en lui la volonté manifeste de mettre la science au service de l’amélioration des performances du corps humain. Il replace l’expérience au centre, et ce dans tous les sens du terme. Le biohacking est à la fois le produit d’une expérience individuelle, en marge des laboratoires de recherche, et permet une expérience humaine singulière. Souvent le fait d’activistes qui cherchent à prendre le contrôle de leur corps, de leur apparence et de leur futur, il se décline en innovations essentielles ou accessoires et en manifestes. De la cybermode à l’humain 2.0…

Bienvenue dans le monde augmenté, dans lequel, guidé par votre libre-arbitre naturel, nourri par des intelligences artificielles, votre cerveau prendra son envol et stockera plus d’informations qu’un data center Google. Vous verrez plus loin que tous les visionnaires, vous redonnerez même la vue aux aveugles. L’air de rien, vous accomplirez des miracles.


Découvrez ce futur en musique ci-dessous avec la playlist de la rédaction !

Article suivant

Ça vous plait ? Cultivez votre curiosité avec notre newsletter !