Demain, vous déciderez du prix à payer et vous utiliserez des monnaies libres

Demain, avec l’arrivée des monnaies libres et le succès des achats groupés, vous pourrez acheter au prix que vous voulez à peu près tout et n’importe quoi.

PARCE QUE VOUS LE VOULEZ BIEN. Demain, vous paierez ce que vous voulez avec la monnaie qui vous plaira. Le pay what you want qui était tendance il y a deux ans pourrait revenir sur le devant de la scène avec l’émergence des monnaies libres. Des entreprises, des commerces locaux, vos voisins s’organisent déjà pour créer leur propre monnaie locale. Avec leur prix locaux. Si on ajoute à ça la variété des canaux de distribution, on obtient un cocktail détonnant qui laisse entrevoir un monde où le prix des choses n’est plus prédéterminé, mais est fixé par ceux qui les achètent. C’est-à-dire vous.

VERS INDÉPENDANCE DE VOTRE PORTEFEUILLE.
Du coup, il y aura deux marchés parallèles : celui des circuits traditionnels avec la grande distribution habituelle où vous paierez en euros, et celui constitué de plein de microcircuits variés et implantés localement, sans intermédiaire, où vous paierez avec la monnaie locale selon votre bon vouloir. Et au prix que vous déciderez. C’est loin d’être une utopie pour babas cool attardés : Radiohead l’a fait en 2007 pour son album « In Rainbows ». Et ce fut un carton. Pas d’étiquette, pas de code barre : direct « du producteur au consommateur ».

LE PRIX MÉRITÉ = LE PRIX QUE VOUS JUGEZ.
Vous n’avez pas de monnaie sur vous ? Eh bien aujourd’hui la baguette sera gratuite. Et demain vous la paierez le double. Mais toujours si vous le souhaitez et si vous trouverez que ça en vaut la peine. Et ça fonctionnera comme ça pour tous les bons plans que vous aimez : un auteur fétiche – vous achèterez son bouquin le prix que vous voudrez, un concert, une nuit dans un hôtel, un resto, etc. Vous serez alors à la fois le micro-mécène et le client des commerçants de votre communauté. Et à votre tour, vous pourrez vendre les objets que vous fabriquez dans votre grenier, ou un savoir-faire particulier, avec la monnaie de votre quartier. Pour vivre de votre talent. Ca n’a pas de prix.

Crédits : ©pressmaster – ©Sandrine Roudeix