Le média qui cultive votre curiosité
Menu

Voter pour le dispositif le plus inhumain

Fort d’un lancement en 2019, malheureusement couronné de succès, la cérémonie des Pics d’Or organisée par la Fondation Abbé Pierre a rendu le jugement de sa 2ème édition le 2 mars 2020.

Ce sont ainsi six dispositifs “ingénieux” parmi les plus gênants pour les personnes sans-abri qui ont été distingués…

En France, chaque année, ce sont plusieurs centaines de décès de SDF qui sont recensés par le collectif “Les morts de la rue”. Et ce macabre décompte ne se présente même pas comme exhaustif : plusieurs milliers de personnes mourraient tous les ans dans la rue, dans nos rues. De ce bébé, décédé à Vertou le 3 août 2019 à Charles, nonagénaire qui s’est éteint le 5 mars de la même année à Nice…

Il y a ces mort·es, mais il y a aussi tous les vivant·es. Eux aussi difficiles à recenser : au moins 141.500 (source : INSEE, 2012) et certainement le double selon certaines associations.

Pour agir, réagir et sensibiliser le public, on peut récolter leurs témoignages et raconter leurs histoires comme le fait avec brio Sans A_ le média qui vise à rendre visibles les invisibles. On peut aussi, comme le fait la Fondation Abbé Pierre – en plus de son travail sur le terrain au quotidien – dénoncer l’inhumain et surtout, encourager l’empathie.

C’est ainsi que la fondation a lancé l’an dernier, tout en ironie, une cérémonie pour récompenser les “meilleurs” dispositifs anti-SDF sobrement intitulée les “Pics d’Or”. Via la plateforme soyonshumains.fr, tout les citoyen·es sont invités à partager les photos de ces installations à la c** avec le hashtag #SoyonsHumains (en activant la géolocalisation) ou par mail à picsdor@fap.fr. À ce jour, ce sont 445 dispositifs répartis sur tout les territoires français, belge, suisse et luxembourgeois qui sont recensés.

Des petits picots en bordure de magasin au banc monoplace en passant par les “permis de mendier” ou les arrêtés municipaux anti-mendicité, il y en a pour tous les goûts ! En effet, alors même que la fondation Abbé Pierre est reconnue d’utilité publique, le pire vient aussi parfois des pouvoirs publics…

Cette année, les catégories étaient les suivantes :

  • “Fallait oser”, pour le dispositif le plus décomplexé
  • “Faites ce que je dis, pas ce que je fais”, pour le dispositif le plus contradictoire
  • “Ni vu ni connu”, pour le dispositif le plus fourbe
  • “Bouge de là”, pour le meilleur/pire arrêté “Anti-précaires”
  • “C’est pas mieux ailleurs”, pour l’international
  • “Le clou”, pour le dispositif le plus agressif

Les représentants des sept dispositifs gagnants (il y a eu un ex-aequo pour la catégorie “Bouge de là”) n’ont malheureusement pas pu monter sur scène célébrer leurs victoires mais vous pouvez retrouver le lauréat de la catégorie “Fallait oser” en vidéo ci dessous et découvrir les autres par ici.

Et même si tout cela peut, d’abord, prêter à sourire, l’objectif est bien de sensibiliser l’opinion publique sur ce sujet et bien sûr, aussi, à la veille d’élections municipales, d’appeler les collectivités, entreprises, commerçants, riverains… à faire preuve d’empathie et traiter le problème à la source plutôt qu’à le déplacer.

Que pensez-vous de cette détection ?

Article suivant

Ça vous plait ? Cultivez votre curiosité avec notre newsletter !