Transformer ses déplacements en monticules de temps

Re-matérialiser vos déplacements en révélant l’épaisseur du temps, c’est ce que propose Orange dans une expérience où votre géographie personnelle apparaît sous la forme de monticules…

Marre du virtuel ? Fatigué de la géolocalisation et de Google Maps ? Nostalgique des bonnes vieilles cartes en papier où l’on pouvait sentir le voyage avec ses doigts ?

L’équipe Advanced design du technocentre d’Orange a peut-être une solution pour vous. Le projet Open Data, l’empreinte du mouvement collectif, qui sera présenté à la Biennale de Saint-Etienne cette année (section « Form Follows Information »), propose de re-matérialiser vos déplacements… à partir de vos données de géolocalisation. Une façon de redonner corps à ce qui a perdu de la substance au profit du numérique. Le principe est simple : sur une observation de plusieurs jours, une personne couvre par ses déplacements une certaine surface dans la ville, montrant ainsi les lieux et les passages qu’elle fréquente. Ces traces laissées par les utilisateurs dans l’espace et le temps forment des empreintes de mouvement, uniques et reconnaissables. Il suffit ensuite de représenter le temps passé à chaque endroit par une épaisseur, et l’on donne ainsi à voir la topologie des déplacements et des mouvements. L’espace-temps reprend une forme sensible. Ouf !

En images, ça donne ça. A partir d’enregistrements de positions géographiques réalisées dans Paris et sa petite couronne. Magique.

D’autres plans du même genre sur notre page Facebook. Restez branché !

Que pensez-vous de cette détection ?