Le média qui cultive votre curiosité
Menu
©Airseas

Tirer les bateaux avec un cerf-volant

AirSeas est une compagnie dérivée d’Airbus (spin-off) dont l’ambition est de révolutionner le transport maritime grâce à… l’ingénierie aérospatiale.

Ainsi est née Seawing, à l’ambition tant écologique qu’économique.

Seawing est pensée comme une aile d’avion, mais cela sert à un bateau.
Cette aile de 1000 m2 permet de tracter les navires en leur faisant économiser jusqu’à 20% de carburant (ce qui peut représenter 1 à 2 millions d’euros par an, soit environ 1,5 à 3 millions de CAD). Pliée sur le pont du navire, elle est hissée sur un mât escamotable lorsque le logiciel d’aide à la décision estime qu’il est opportun de la déployer. Le logiciel calcule alors la route optimale du navire en fonction des vents.
L’innovation, encore au stade de prototype, est testée sur la flotte de navires Airbus (oui, Airbus possède des bateaux qui servent à transporter les pièces détachées des avions) et devrait être opérationnelle d’ici peu. La start-up espère équiper 10% des navires de plus de 100 mètres dans le monde d’ici 2030.

Ce que l’on en retient ? Pour conquérir de nouveaux marchés, il faut parfois savoir repenser son marché à partir de ses compétences coeur de métier.

L’innovation ici, c’est dans la technologie mais c’est aussi dans les business models (voire dans la façon de définir son marché).

Qu'en pensez-vous ?

Article suivant

Ça vous plait ? Cultivez votre curiosité avec notre newsletter !