Le média qui cultive votre curiosité
Menu

Transformer son salon en salle de réunion augmentée

En décembre 2019, la plateforme Zoom comptait 10 millions d’utilisateurs par jour. Depuis mars 2020, elle en compte plus de 200 millions (Source), confinement et télétravail obligent. Et si vous pouviez désormais travailler et interagir avec vos collègues pour de vrai, mais de chez vous ? 

Oui, vous avez bien entendu, pour de vrai. Finies les visioconférences via votre ordinateur et place aux réunions 3D à distance. C’est l’idée de la startup Spatial.io, ou le “Zoom” du futur…

La startup a été lancée aux Etats-Unis en 2016, par deux jeunes entrepreneurs spécialisés dans le développement d’interfaces 3D, Anand Agarawala et Jinha Lee. Le concept : permettre aux utilisateurs de collaborer dans un espace de travail immersif, où qu’ils soient. Le logiciel permet ainsi de transformer n’importe quel espace en lieu de travail 3D, fonctionnant grâce à des appareils de réalité augmentée ou de réalité virtuelle. Spatial souhaite faire évoluer l’idée selon laquelle il faut absolument se retrouver au même endroit pour pouvoir bien collaborer tout en se disant que les échanges entre collaborateurs, c’est toujours la base d’une entreprise.

Comment fonctionne Spatial ? Pour participer à une réunion, il faut être équipé.e d’un casque de réalité augmentée comme le Microsoft Hololens, ou de réalité virtuelle, tel que l’Oculus Quest. Chaque participant.e est représenté.e par un avatar 3D personnalisé, généré à partir d’une photo. De nombreuses fonctionnalités sont disponibles : du partage de fichiers à la modification de modèles 3D. Les éléments partagés peuvent être affichés sur un mur virtuel, ou distribués à un utilisateur en particulier. Pas de distanciation sociale à respecter !

Vous n’avez pas de casque ? Pas de panique : connectez-vous via votre ordinateur ou votre mobile et participez à la réunion via un appel vidéo. Ce n’est pas la même expérience immersive, mais cela rend le logiciel accessible à tous. 

Spatial a annoncé le mois dernier rendre son logiciel disponible et gratuit pour tous . La startup travaillait jusqu’alors uniquement avec de grandes entreprises comme BNP Paribas ou Mattel. Elle souhaite viser un public plus large dans les années à venir. Le CEO, Anand Agarawala et ses équipes ont pu constater une hausse phénoménale de 1000% de la demande pour Spatial lors de la crise sanitaire. 

Présente au CES 2020 à Las Vegas, la startup a levé 22 millions de dollars depuis sa création. Elle a séduit de nombreux investisseurs comme iNovia (le salon des nouvelles technologies et des entrepreneurs), et le fonds de capital-risque WhiteStar Capital. La solution semble répondre à un besoin dont l’acuité a été maintes fois soulignée récemment. Tout en apportant une réponse concrète (ou presque) à la question de la collaboration à distance. Les entreprises seront-elles prêtes à investir dans la réalité virtuelle, ou préféreront-elles garder des logiciels en 2D comme Zoom ou Google Hangouts ? 

Spatial n’est toutefois pas la seule startup à proposer des solutions de conférences en réalité virtuelle ou augmentée. Certains, tels que Facebook se lancent dans le domaine, avec un concept de bureau virtuel à suivre de très près. L’entreprise finlandaise Varjo est aussi dans la course avec son espace de travail futuriste présenté au CES 2020, dont le casque de réalité virtuelle est comparable à l’oeil humain… 

Le marché des services aux entreprises attire de plus en plus : Microsoft et sa large gamme de logiciels SaaS ou Software as a Service a ouvert la voie il y a plusieurs décennies. Le géant américain domine ce marché du Saas BtoB avec 17% des parts, en bon market maker, et suivi de près par Salesforce et Adobe quand Google mise quant à lui sur le cloud pour concurrencer Amazon, leader en la matière…

Que pensez-vous de cette détection ?

Article suivant

Ça vous plait ? Cultivez votre curiosité avec notre newsletter !