S’exciter sur un robot

Des chercheurs de l’université de Stanford étudient l’excitation qu’un robot peut provoquer chez vous. Et
l’avenir des relations physiques humaines dans tout ça… ?

Votre prochain plan cul sera-t-il un robot ?

C’est ce que se demandent J. Li, W. Ju et B. Reeves, trois chercheurs de Stanford qui ont mené une étude troublante sur le rapport érotique humain-robot. Dix étudiants ont dû toucher ou pointer treize parties du corps d’un robot dragueur et asexué, à sa demande, pendant qu’on mesurait l’activité électrique de leur peau. Le fait de pointer du doigt le robot ne montre aucun changement notable chez les humains testés. En revanche, le fait de toucher pour de vrai des zones dites « moins accessibles » du robot (comprenez : les fesses et les parties génitales) augmente l’excitation physiologique des cobayes. Voilà qui laisse songeur : si un simple contact avec un robot suffit à vous exciter, alors que se passera-t-il lorsque le robot sera capable de répondre à vos attouchements ? Pensez à vous poser cette question la prochaine fois qu’un robot vous demande de lui gratter le dos.

Vous pouvez voir l’expérience dans la vidéo ci-dessous (mais on ne voit pas grand-chose, justement) :

D’autres plans du même genre sur notre page Facebook. Restez branché(e) !

Que pensez-vous de cette détection ?