© EQ Evoa

S’enduire de crème solaire naturelle

EQ, la crème solaire préférée des coraux

Depuis plusieurs décennies, on a appris à vilipender la graisse à traire et nous savons pertinemment qu’en matière de solaire, il ne faut pas lésiner sur les tartines, à la plage comme à la ville. Pour éviter les coups de soleil et économiser son capital soleil

Mais on a appris plus récemment que protection cutanée ne rime pas toujours avec protection de la nature. Certains (voire la majorité) des ingrédients qui les composent sont néfastes pour les océans… 

Pensez à la petite nappe luisante qui fait briller l’écume… Vous ne prendrez plus plaisir à évoquer “une mer d’huile” ! Chaque année, ce sont ainsi plus de 14 000 tonnes de crème solaire qui sont déversées dans la mer ou l’océan. Près de 6 000 de ces tonnes sont rejetées sur les récifs coralliens. Certains gouvernements prennent des décisions radicales (mais utiles), comme Hawaï en 2018, qui a décidé d’interdire les crèmes solaires nocives pour le corail. Si la loi est approuvée par le gouverneur de l’Etat, elle devrait être effective le 1er janvier 2021. 

Pour toutes ces raisons, Franck Bywalski, surfeur et globe-trotteur lance la marque EQ en 2011 : une marque d’accessoires éco-conçus inspirés de la mer et du surf et une gamme de produits cosmétiques responsables. Il développe EQ Evoa, la 1ère gamme solaire non écotoxique pour le corail et milieu marin. Les crèmes sont composées de deux filtres naturels et sont composées de 98% d’ingrédients d’origines naturelles, issus de l’agriculture biologique. Et bien sûr, les emballages sont garantis biodégradables ou recyclables ! 

Que pensez-vous de cette détection ?