Remplacer son GPS par un cerveau de fourmi

Des chercheurs du CNRS et d’Aix-Marseille Université ont conçu un système de navigation sans GPS. Leur robot baptisé AntBot s’inspire des fourmis du désert. Pour se repérer, il capte les rayons ultraviolets et la lumière polarisée…

En matière de biomimétique, les idées fourmillent. En voilà une qui tient vraiment la route.

Les chercheurs du CNRS et d’Aix-Marseille Université ont mis au point un robot à six pattes capable de se repérer sans GPS. Son petit nom : AntBot (aka “Robot-Fourmi”). Il part en vadrouille, explore aléatoirement son territoire, puis rentre au bercail tout seul comme un grand, grâce à une sorte de “boussole solaire”. Son fonctionnement, relativement “low tech” et peu coûteux, s’inspire des fourmis du désert, qui captent les UV du soleil et savent interpréter leur polarisation pour se repérer dans le Sahara. Après avoir parcouru des centaines de mètres pour trouver leur pitance, ces fourmis rentrent sans souci au nid, en ligne droite, sans jamais se perdre. De véritables stars de la navigation, qu’il était temps de suivre à la trace.

Pour apprendre à voir le monde comme une fourmi du désert, voici un tuto en vidéo :

Que pensez-vous de cette détection ?