Remettre un Molière à un androïde

Le Japan Robot Theater Project associe sur scène humains et robots. Rire et pleurer devant des machines qui jouent Roméo et Juliette, ça vous dit ?

« J’ai aaaaadoré la prestation de l’androïde !« . Ce genre de commentaire surréaliste, vous l’entendrez devant les portes de la Seinendan Theater Company.

Son fondateur, le dramaturge japonais Oriza Hirata a en effet demandé à un chercheur en robotique de créer les robots idéaux pour interpréter les rôles centraux de ses deux dernières pièces. Dans « I, Worker« , un petit robot domestique aux allures d’aspirateur customisé veut s’émanciper de sa condition. Plus surprenant, dans « Sayonara« , vous verrez débarquer sur scène un modèle d’androïde appelé Geminoid F, qui ressemble à s’y méprendre à un être humain : sa voix, ses clignements d’yeux, le mouvement de ses lèvres… on croirait voir une actrice hollywoodienne passée sous botox. Pour le moment ces robots se cantonnent à des rôles de robots, mais pourraient-ils à l’avenir incarner des humains ? Oriza Hirata en est convaincu: « la différence entre hommes et robots n’a plus raison d’être au théâtre. Les robots ne pensent pas. Pas plus que les acteurs« . Les élèves du Conservatoire apprécieront…

Petit extrait vidéo des deux pièces:

D’autres plans du même genre sur notre page FaceBook. Restez branché !

Que pensez-vous de cette détection ?