Réchauffer Manhattan avec des légumes

A New York, la municipalité vient de passer un nouveau stade dans le tri des déchets. Désormais, les résidus alimentaires sont transformés en électricité…

Si vous êtes invités à dîner chez un copain à Manhattan, faites attention au moment de débarrasser la table : pas question de jeter votre trognon de pomme à la poubelle !

La ville de New York vient en effet de valider un plan massif visant à collecter les déchets alimentaires, pour les transformer en énergie. Dans la plupart des cuisines, on trouvera ainsi bientôt à côté de la poubelle à emballage un bac à compost où déposer ses déchets organiques. L’objectif à moyen terme est de collecter 100 000 tonnes de résidus par an, soit l’équivalent de 10% des repas consommés par les habitants de la ville. Les déchets seront alors réduits en bouillie géante dans une usine de Williamsburg, puis acheminés vers un local de traitement à Greenpoint, où ils seront transformés en biogaz, puis en électricité. Aujourd’hui, ce sont déjà 200 écoles publiques qui trient les peaux de bananes, les épluchures de carottes et les trognons de pommes. De quoi produire de l’électricité pour 5 000 foyers. La municipalité espère doubler le chiffre d’ici la fin de l’année et proposer la collecte de compost à près de 100 000 foyers, volontaires dans un premier temps, avant de l’imposer partout dans la ville.

Fière de s’imposer comme un modèle de ville verte, la Grosse Pomme a la banane! Ou le melon ?

D’autres plans du même genre sur notre page FaceBook. Restez branché !

Que pensez-vous de cette détection ?