Prendre un shot d’affection dans un bar à câlins

Un lieu de relaxation fait fureur au Japon : les bars à câlins. Les cadres stressés y font une sieste aux côtés d’un(e) inconnu(e), en tout bien tout honneur (on vous le jure !)…

Vous aimez les câlins d’affection ? Vous aimez faire une sieste ? Alors vous aimerez les bars à câlins où l’on fait une sieste entouré d’affection.

C’est au Japon – pays où sont nés les premiers bars à chats (vous savez, ces cafés où l’on vient siroter un expresso en caressant des félins) que le phénomène des bars à câlins est apparu en 2012. Le premier d’entre eux, le Soineya Cuddle Café (« bar du dormir ensemble » en japonais) situé dans le quartier d’Akihabara propose à ses clients des moments de « co-sleeping ». Rien de licencieux à priori…même si le site Internet fait apparaître des photos de jeunes filles en nuisette. En tout cas, on ne semble pas venir ici pour des prestations similaires à celles du Red Light District, mais bien pour être simplement entouré d’une présence réconfortante. Les cadres stressés en manque d’affection viennent s’y détendre 20 minutes (compter 25 euros) allongés à côté d’une « co-sleeper » éphémère. De nombreuses options sont proposées : se regarder dans les yeux pendant une minute (8 euros), massage de pieds, etc. Le concept a été importé aux Etats-Unis en 2013 où il a tenu trois semaines face aux protestations de la population locale. Pourtant le fondateur de la Snuggle House, convaincu que les câlins ont des vertus thérapeutiques, affirmait vouloir s’adresser d’abord à une clientèle de personnes âgées et de malades…et avoir disposé des caméras dans toutes les chambres pour éviter les dérapages.

No comment.

D’autres plans du même genre sur notre page FaceBook. Restez branché !

Qu'en pensez-vous ?

Article suivant