Prendre les armes dans un conflit social

Kill Mittal est un jeu vidéo un poil provoc’, qui vous permet de vous venger d’un méchant patron qui vire ses ouvriers sans aucune compassion…

L’arrêt des hauts fourneaux de Florange vous a révolté ? Alors il est temps de vous défouler.

C’est le moment de vous brancher sur Kill Mittal. Ce jeu vidéo vous plonge en 2030 : les pouvoirs du géant de la métallurgie ont été démultipliés, sa cruauté envers ses salariés s’intensifie, et les manifestations deviennent de plus en plus violentes. Vous intégrez un cortège d’ouvriers qui veulent sauver leurs jobs et vous n’avez qu’une mission : dézinguer le méchant patron. Lancé fin mai par Alexandre Grilletta, fils d’un ouvrier lorrain, le jeu n’est bizarrement plus disponible – sa violence et son incitation à la haine en avaient choqué beaucoup, même des syndicalistes. A-t-il été interdit ? Mittal aurait-il gagné le combat ? Ce n’est pas une raison pour déposer les armes, il y a tant d’autres luttes à mener : l’évasion fiscale par exemple, avec Tax Evaders, ou les abus du gouvernement avec RIOT

Découvrez en image à quoi ressemblait (feu) Kill Mittal :

D’autres plans du même genre sur notre page FaceBook. Restez branché !

Que pensez-vous de cette détection ?