Le média qui cultive votre curiosité
Menu

Passer ses objets connectés sous silence

L’idylle entre l’humain et la technologie a pris un autre tournant lorsque ce dernier s’est rendu compte que certains objets connectés l’espionnaient.

En les invitant dans notre maison, on y branche en même temps notre vie privée, (trop) souvent sans le savoir. Et si nous étions plus intelligents que ces objets ? En nous protégeant par exemple…

À Chicago, plutôt que de finir en divorce, le désaccord dans un couple de professeurs en informatique a donné naissance à une invention bienveillante. En effet, lorsque Ben Zhao achète pour son foyer la nouvelle enceinte connectée d’Amazon, son épouse Heather Zheng n’est pas d’accord. Pour cause, la présence de cet objet au sein de sa maison ne la rassure pas. Mais de cette mésentente va naître le bracelet du silence.

Cet objet à l’esthétique plutôt originale, et qui ne passe pas inaperçu, n’est encore aujourd’hui qu’un prototype. Il pourrait cependant intéresser bon nombre de personnes qui ne souhaitent pas avoir de mauvaises surprises. On pense à ce couple américain à Portland dont la conversation a été transmise à un employé du mari. Et plus effrayant encore, on pense à l’entreprise canadienne Standard Innovation, pointée du doigt pour avoir collecté des données on ne peut plus intimes, puisque l’objet-espion n’était autre qu’un… sextoy.

Nombreux sont ainsi les scandales à avoir éveillé inquiétudes et soupçons quant à l’invitation de l’IoT dans notre lieu de vie au sens propre. Mais le bracelet du silence peut nous tranquilliser, son nom rappelant aussi bien le bien-être provoqué par la méditation que les bienfaits du calme en lui-même. Et le silence vaut aussi pour ces objets intelligents qui vous mettent sur écoute. Ils n’entendent plus rien. Ils sont assourdis par des ultrasons émis par 24 mini haut-parleurs. Étouffés par un bruit ne dépassant pas l’échelle sonore de 92 db pour ne pas nuire à notre santé. Les objets intelligents autour de vous sont devenus sourds et muets. À condition seulement de munir votre poignet de cet étrange bracelet, qui affiche jusqu’à 4 heures d’autonomie en continu.

Les fondateurs savent que plusieurs projets et initiatives existent pour se protéger contre les risques que représentent les objets connectés. Par exemple, le projet Alias datant de 2018 permettait déjà de mettre en sourdine les assistants vocaux. Plus généralement, on retrouve aussi d’autres recommandations, comme changer plusieurs fois ses mots de passe ou mettre à jour régulièrement ses appareils. Mais l’avantage du bracelet du silence, c’est que vous l’avez toujour sur vous ! D’ailleurs, s’il avait été autour des poignets des démocrates américains dans les années 70, l’affaire du Watergate n’aurait peut-être jamais éclaté…

L’ambiguïté du rapport entre l’homme et la technologie serait-elle à son apogée ? En même temps que l’engouement pour les objets connectés, est apparu celui pour la protection de données. Alors, voilà une nouvelle manière de s’équiper pour atténuer le son de sa voix, jusqu’à la faire disparaître aux dépens de ceux que vos données très personnelles intéressent au plus haut point.

Cette vidéo vous donne une petite idée de ce que pourrait être la nouvelle tendance (mode) de demain.

Que pensez-vous de cette détection ?

Article suivant

Ça vous plait ? Cultivez votre curiosité avec notre newsletter !