Jouer les patrons de startup (et perdre)

Le jeu en ligne « The Founder » caricature et simule avec humour l’univers des startups. Il montre les difficultés rencontrées pour créer votre entreprise dans la vraie vie. Bien loin des success-stories à l’eau de rose…

Vous vous recueillez chaque jour devant un autel dédié à Steve Jobs, que vous avez fabriqué de vos propres mains ? Vous affichez des posters de Mark Zuckerberg dans votre chambre ?

Le jeu en ligne The Founder risque de briser tous vos rêves de startup. Ce simulateur (gratuit) caricature les entreprises de la Silicon Valley et vous propose de vivre le quotidien d’un CEO en herbe. Vous trouvez un nom pour votre startup (de préférence en utilisant beaucoup de voyelles ou une onomatopée), vous choisissez un associé, une activité, un lieu pour vos bureaux… et c’est parti ! un mentor virtuel vous aiguille tout au long de l’aventure, parodiant au passage le jargon des startuppeurs californiens. Recruter, investir, communiquer, « disrupter » : telles sont vos missions dans ce jeu qui démarre en 2001, juste après l’explosion de la bulle Internet. Que vous construisiez des drones ou que vous financiez la conquête de Mars, l’important est que vous pensiez bien à harceler vos sbires et à contourner les normes sanitaires & fiscales.

Le créateur du jeu, Francis Tseng, vous aura prévenu(e) : « La seule façon de gagner est de ne pas y jouer. »

D’autres plans du même genre sur notre page Facebook. Restez branché(e) !

Que pensez-vous de cette détection ?