Le média qui cultive votre curiosité
Menu

Illuminer la ville grâce aux feuilles mortes

50.000, c’est le nombre d’arbres à Amiens. Savez-vous à combien de feuilles mortes par an cela correspond ? 1 milliard ! La métropole a décidé d’en faire un atout, et a trouvé une manière originale de rentabiliser ces feuilles mortes… direction le nord de la France !

Avec ses nombreux arbres, Amiens fait partie des villes les plus vertes de France. Cependant, en automne, ils peuvent vite devenir un fardeau pour la ville compte-tenu du nombre de feuilles mortes qui tombent. Celles-ci sont évidemment ramassées pour éviter les accidents ou les inondations, qui surviennent lorsque les avaloirs se bouchent. Mais où sont donc envoyées toutes ces feuilles mortes ? Jusqu’en 2014, elles étaient tout simplement jetées, comme (presque) partout ailleurs… Mais cette année-là, une initiative voit le jour à Amiens : pour leur donner une nouvelle vie, la Mairie décide de recycler toutes ces feuilles mortes pour en faire de l’électricité ! Depuis le lancement de cette initiative, l’équivalent de 500 tonnes de feuilles mortes sont recyclées chaque année.

Mais comment sont-elles recyclées ? Pendant deux mois, en automne, des centaines de camion-bennes acheminent les feuilles mortes dans une usine de méthanisation. Elles sont tout d’abord triées. Les moins sales sont nettoyées et réduites en compost afin d’optimiser l’agriculture locale, et les autres sont transformées en énergie. Le processus est simple : les feuilles sont placées dans des cuves pour produire du biogaz grâce à l’action de micro-organismes. Le tout en une quarantaine de jours. Le biogaz est ensuite injecté dans des moteurs de réseau EDF qui vont faire tourner des alternateurs pour fabriquer de l’électricité. Grâce à ce système ingénieux, près de 4000 foyers sont alimentés en électricité, ce qui équivaut à près de 18.000 MWh (mégawatt-heure) par an pour les plus scientifiques d’entre vous ou, plus concrètement à l’alimentation du centre-ville d’Amiens ! 

Cette initiative a également permis de réduire de 10% la taxe des ordures ménagères…Point positif à ne pas oublier : cela correspond tout de même à 50€ par foyer par an !  On peut aussi imaginer que cela enlève une épine du pied des opérateurs de train/tram qui chaque année à l’automne voient fleurir pannes et retards en raison de la présence de feuilles sur les rails …

Ce n’est pas la première fois que les feuilles mortes sont recyclées : à Reims et Metz par exemple, les feuilles sont transformées en engrais naturel. Cependant, les initiatives de transformation de déchets verts en énergie restent très limitées par rapport au traditionnels charbon, pétrole ou gaz. En effet, en France, elle constituent à peine 0,0004% de la production d’électricité… 

Que pensez-vous de cette détection ?

Article suivant

Ça vous plait ? Cultivez votre curiosité avec notre newsletter !