Le média qui cultive votre curiosité
Menu

Faire le plein d’énergie avec des peaux de bananes

En 20 ans, l’Ouganda a perdu un tiers de ses forêts. La première cause de la déforestation : le charbon de bois, utilisé quotidiennement par près de 90% de la population du pays.

Pour éviter que la forêt ne disparaisse comme peau de chagrin, une startup a eu l’idée d’une alternative fruitée : la peau de banane…

Pourquoi chercher un substitut au charbon ? En plus de son impact colossal sur la déforestation du pays, il est l’un des principaux émetteurs de gaz à effet de serre… et représente un budget trop important pour les populations les moins aisées.

C’est dans la banlieue de Kampala, la capitale, que la startup Green Bio Energy a vu le jour. Deux jeunes diplômés français, Vincent et Alexandre, sont à l’origine de ce projet, avec l’objectif de participer à la croissance de l’Afrique en mettant les habitants à contribution. Leur credo : la Shared Value Creation, ou la mise en place d’un modèle économique construit sur l’impact sociétal.

© GreenBioEnergy

La startup propose donc des briquettes fabriquées à partir de déchets organiques recyclés dont notamment des peaux de bananes, afin d’apporter un substitut aux briquettes de charbon utilisées traditionnellement par les habitants. Green Bio Energy commercialise également des fours adaptés qui économisent 40% de matière première.

Pour parvenir à ce résultat, les peaux de banane sont directement collectées chez les habitants, avant d’être étendues au soleil pour les faire sécher et les réduire en cendres par la suite. De la farine de manioc est ensuite ajoutée aux cendres, puis placée dans une machine qui transforme le tout en briquettes ! Les briquettes, en plus d’êtres eco-friendly, sont presque 40% moins chères que celles proposées dans le commerce en Ouganda ! Et chaque année, ce sont 400 ougandais qui sont formés à la fabrication et la vente des produits de Green Bio Energy. Les briquettes sont distribuées en Afrique de l’Est sous l’enseigne ougandaise Briketi.

© GreenBioEnergy

La startup a gagné en 2014 le Low Carbon Award attribué par l’incubateur Seed. Elle a également développé des lampes solaires et des filtres à eau, qu’elle commercialise en Ouganda afin de permettre à la population d’économiser tout en consommant peu d’énergie

Avec des initiatives comme celle-ci, plus d’excuses pour ne pas… avoir la banane !

Que pensez-vous de cette détection ?

Article suivant

Ça vous plait ? Cultivez votre curiosité avec notre newsletter !