Faire d’un pigeon dégueu un ambassadeur de la couleur

Pour la biennale de Venise, les artistes Von Bismark et Charrière ont repeint des pigeons de la place St Marc en couleurs fluo. Étonnant…

Ils sont là. Parmi nous. Au dessus de notre tête. A nos pieds aux terrasses des cafés. Ils nous guettent. Ils nous épient. Ce sont les pigeons gris.

La biodiversité en ville est indispensable, certes, mais les pigeons ne font-ils pas exception ? Plutôt que de les haïr, le très décalé Julius Von-Bismark et son acolyte Julian Charriere ont décidé d’en faire des oeuvres d’art sur pattes. Dans le cadre de la Biennale de Venise, les deux artistes ont repeint les pigeons de la cité des Doges en vert fluo, jaune ou rose. Attrapés grâce à un piège bricolé à la main (le « Pigeon Apparatus »), les volatiles étaient aspergés de colorants inoffensifs dont la couleur était choisie au hasard, les transformant aussitôt en véritables perroquets des iles. Avant d’être relâchés dans la ville. Il faut le voir pour le croire, sur le site de Von Bismark : des éclairs fluos qui traversent la place Saint Marc. Et qui roucoulent.

A quand cette initiative à Paris, histoire de mettre de la couleur sur ses murs gris ?

D’autres plans du même genre sur notre page FaceBook. Restez branché !

Que pensez-vous de cette détection ?