Le média qui cultive votre curiosité
Menu
©Urban_Colibri

Élire l’emballage le plus absurde

Emballer, c’est peser. Littéralement, puisque 86 millions de tonnes de plastique sont produits chaque année pour servir d’emballage…

Quand on sait que seulement 14% de cette production est recyclée (source : Fondation Ellen MacArthur), on peut se demander si tout ce plastique est vraiment nécessaire. C’est la question que s’est posée Aline Gubri, écrivaine, blogueuse et conférencière, et à laquelle elle apporte quelques réponses…

À force de constater que, dans la plupart des supermarchés, les conditionnements de certains produits n’avaient pas vraiment de sens ou de réelle fonction, la fondatrice du blog Consommons sainement a lancé au cours de l’été 2019 le hashtag #PlastiqueStupide. Grâce à cet appel à témoignages, elle a pu recenser plusieurs centaines de pratiques douteuses voire carrément stupides.

Quelques semaines plus tard, elle lance une véritable campagne électorale afin que ses lecteurs et lectrices élisent ce qu’il se fait de “pire parmi le pire”. La crème de la crème, mais de l’autre côté. L’enjeu : inciter les consommateurs à (mieux) prendre conscience de certaines pratiques industrielles mais aussi et surtout, interpeller les acteurs économiques et de les inviter à rectifier le tir. 

Au total, ce seront plus de 30.000 personnes qui donneront leur avis sur les 12 candidats répartis en trois catégories :

  • L’idée du siècle
  • Inexcusable
  • Si seulement la nature avait tout prévu !

Parmi eux, nous retrouvons par exemple le duo de choc des cubes de levure emballés dans une grande barquette en polystyrène, l’oeuf au plat précuit dans un récipient en plastique ou encore le melon choyé par sa mini-cagette en bois elle-même comprimée par une fine couche de plastique. Et heureusement qu’il est bio !

Finalement, le verdict est tombé en septembre. Chapeau bas au melon, qui remporté le grand prix de sa catégorie (“Si seulement la nature avait tout prévu !”). Les boulettes de viande vendues en petites barquettes plastiques individuelles se sont quant à elles distinguées pour “l’idée du siècle”. Enfin, la catégorie “Inexcusable” a signé la victoire haut la main des dosettes de café compostables emballées dans des barquettes plastiques individuelles.  Les votants ont jugé que c’était LA vraie fausse bonne idée inexcusable…

En tout cas, on peut espérer que les industriels concernés (et interpellés directement par cette campagne) saurons faire le nécessaire pour changer leurs habitudes en matière d’emballage. Et si ce n’est pas le cas, qu’ils ne s’étonnent pas si nous changeons les nôtres en désertant leurs magasins et en allant faire nos courses au drive tout nu… Emballé, c’est pesé !

Parce que le mot “plastique” est cité 10 fois dans cet article, on vous propose de (re)découvrir notre futur “Demain, le plastique brillera par son absence” 😉

Ah, et le hashtag #PlastiqueStupide continue d’être alimenté, voici une des dernières “perles” qui part déjà largement favorite pour la prochaine édition…

Qu'en pensez-vous ?

Article suivant

Ça vous plait ? Cultivez votre curiosité avec notre newsletter !