Écrire de l’avant pour finir son roman

La machine à écrire connectée Hemingwrite vous permet de vous consacrer à l’écriture sans aucune distraction. Impossible de revenir en arrière pour corriger, éditer ou tergiverser. Vous allez enfin « écrire de l’avant »…

Vous avez un projet de roman, mais vous avez déjà réécrit vingt fois la scène d’introduction, sans dépasser la page 3 ? Il est temps d’aller de l’avant.

Après le simulateur de machine à écrire conçu par Tom Hanks himself, voici une nouvelle manière d’exploiter intelligemment votre goût pour les vieilles Remington portatives. Adam Lee, devenu entrepreneur après avoir quitté l’univers impitoyable de la finance, a mis au point avec le développeur Patrick Paul un objet connecté délibérément rétrograde : la machine à écrire Hemingwrite. Grâce à ce nouvel outil de travail, vous bénéficiez de tous les avantages du numérique (sauvegarde et transfert des textes en temps réel sur Evernote ou Google Drive, encre électronique comme sur un Kindle) sans les inconvénients (dilution de l’attention, multitasking, possibilité d’éditer votre texte à l’infini…). Comme avec une bonne vieille machine à écrire, vous entrez en mode mono-tâche : vous n’êtes pas perturbé(e) par vos emails ou alertes Facebook, vous n’êtes pas tenté(e) d’aller farfouiller sur Internet… Vous ne pouvez pas non plus éditer le texte que vous avez déjà saisi : vous pouvez seulement « écrire de l’avant ». De quoi tourner la page de l’improductivité littéraire.

Et hop, un article de plus sur Soon Soon Soon. Next !

D’autres plans du même genre sur notre page Facebook. Restez branché(e) !

Que pensez-vous de cette détection ?