Confier son portefeuille à des physiciens

La startup DreamQuark s’inspire des méthodes de physique subatomique pour analyser les données de votre banque ou de votre assureur. La science est riche d’enseignements…

Souvenez-vous de l’enseignement de Michel Houellebecq : nous sommes tous des particules élémentaires.

DreamQuark développe de nouvelles approches en intelligence artificielle et « deep learning » pour les secteurs de la banque et de l’assurance (et aussi de la santé). Fondée par Nicolas Méric, un jeune PhD en Physique des Particules, et accélérée au sein de StartUp42, l’accélérateur de startups de l’EPITA, DreamQuark s’inspire des méthodes de physique subatomique pour analyser de grandes quantités de données financières. Son approche transforme la façon dont votre banquier ou votre assureur peut analyser ses données pour optimiser son activité – et donc, in fine, vos revenus ou vos coûts. Il lui suffit de connecter son système d’information à une plate-forme en ligne entièrement automatisée.

É-lé-men-taire, on vous dit.

D’autres plans du même genre sur notre page Facebook. Restez branché(e) !

Que pensez-vous de cette détection ?