Choisir la teinte de son maquillage et l’imprimer

Mink est une imprimante 3D grâce à laquelle vous pourriez imprimer votre maquillage à domicile : scannez une couleur et laissez la machine l’incorporer à une base incolore…

Vous aimeriez porter le bleu de Miró sur vos lèvres ?

Avec Mink, il vous sera peut-être bientôt possible de choisir vous-même la couleur de votre maquillage, et de l’imprimer dans votre salle de bain chaque matin. A la carte ! Cette imprimante 3D, dévoilée lors de la conférence TechCrunch Disrupt en mai 2014 et conçue par la jeune entrepreneuse Grace Choi, tout juste diplômée de Harvard, ambitionne de révolutionner la manière de se maquiller. Selon sa créatrice, elle permettrait en effet de créer à la demande du blush, du fard, du gloss ou du fond de teint. Vous n’avez qu’à sélectionner la couleur désirée (sur un logiciel, mais également en copiant le code hexadécimal dune couleur repérée sur Internet ou ailleurs) et les pigments seront intégrés à une base incolore. Mink devrait être commercialisée au printemps 2015 au tarif de 215 euros. Sa cible principale : les coquettes de 16 à 35 ans, qui souhaitent produire un maquillage personnalisé à l’extrême. Mais attention, prudence : certains bruits circulent au sujet de cette imprimante selon lesquels ce ne serait qu’un formidable (et très convainquant) coup de bluff… A suivre.

A découvrir en images :

D’autres plans du même genre sur notre page FaceBook. Restez branché !

Que pensez-vous de cette détection ?