Le média qui cultive votre curiosité
Menu

Célébrer le greenwashing

Ils green-pissent dans un violon mieux que personne. Ils n’ont jamais aussi bien travaillé leur langue de bois et pour la première fois, un prix a été créé pour les en féliciter.

Le Prix Pinocchio 2020 a été décerné il y a quelques jours au salon de l’Agriculture. Le “palmarès” est tombé, en même temps que les masques…

“Mon nez ! Qu’est-ce qu’il a mon nez ?”, on imagine bien la multinationale norvégienne spécialisée en solutions chimiques et environnementales (vous le voyez l’oxymoron ?) prononcer les mots de la petite marionnette imaginée par le Toscan Carlo Collodi. Et oui, Yara peut être fière (ou pas) de repartir gagnante du Prix Pinocchio. Nominée dans la catégorie “Les engrais chimiques c’est magique”, l’entreprise repart tant bien que mal sur la pointe des pieds pour son greenwashing maîtrisé à la perfection, plébiscité par 40% des votants.

En deuxième position, Lactalis s’impose comme maître es scandales sociaux, sanitaires et environnementaux. Avec 39% des votes (Source : France Bleu) le géant de la transformation laitière doit se contenter de la médaille d’argent. Soulignons également la contradiction entre le discours résolument sociétal de l’entreprise et la réalité de la répartition de la valeur entre les acteurs de la chaîne. Dans un secteur où, les éleveurs perçoivent en moyenne 1.083 euros par mois (Source : Les Amis de la Terre). On cherche encore l’erreur.

Enfin, le groupe Bigard vient compléter le podium avec 20% des suffrages. Sa grande œuvre ? Sa capacité à masquer derrière force déclarations de principes et engagement de façade une rémunération très (trop) faible des éleveurs. 

Que retenir du prix Pinocchio ? Au-delà du décalage entre story-telling et réalités écologiques ou sociétales, on peut désormais user de sa voix pour dénoncer et pointer du doigt les menteurs. Pour l’édition de 2020, 12.800 personnes ont fait résonner dans l’urne un cri d’appel à dénoncer le greenwashing d’entreprises leaders du marché de l’agroalimentaire. Pour 2021, les abattoirs Sobeval semble s’être portés candidats…

Cette initiative née d’une volonté d’un monde plus juste, plus solidaire, plus équitable et surtout plus honnête, est portée par l’association à but non lucratif Les Amis de la Terre et par la Confédération Paysanne.

En conclusion, on rappellera que Pinocchio a fait le voeu de bien se conduire et qu’il a été récompensé pour ça !

Que pensez-vous de cette détection ?

Article suivant

Ça vous plait ? Cultivez votre curiosité avec notre newsletter !