Le média qui cultive votre curiosité
Menu

Boire dans une tasse fruitée

Saviez-vous que la production de jus d’orange libère près de 12.000 tonnes de déchets chaque année ? Et ça, c’est parce que 50% du fruit est jeté lors de la production. 

La startup Repulp, fruit des idées de Victoria et Luc, s’est penchée sur le problème et a développé une solution plutôt originale…

Fun fact du jour : l’orange est le 3ème fruit préféré des français ! On comprend donc pourquoi le nombre de déchets dû à la production de jus d’orange est si élevé. À l’échelle européenne, ce chiffre s’élève à plus de 3 millions de tonnes… Repulp, startup marseillaise, s’est lancée le défi de réduire ces déchets et de lutter contre le gaspillage alimentaire en les utilisant pour créer un objet du quotidien : une tasse.

À l’origine de ce projet ? Deux jeunes diplômés, Victoria, spécialisée dans le design d’objet, et Luc, commercial et ingénieur d’affaires. Pendant ses années d’études, Victoria a eu plusieurs petits boulots dans la restauration et elle a pu constater le volume croissant de déchets alimentaires au quotidien… Elle commence donc à réfléchir à une solution pour y remédier. Après deux années de recherche avec Luc, Repulp voit enfin le jour avec l’objectif de revaloriser les peaux d’agrumes (jetées et oubliées). 

Repulp donne donc une seconde vie aux déchets d’agrumes (citrons, oranges, mandarines…) et propose un nouveau matériau responsable, résistant et compostable. Tous les résidus des oranges (ou autres fruits) pressées sont récupérés : de la peau aux pépins en passant par l’endocarpe… Ils sont ensuite écrasés et transformés en poudre qui sera mélangée à des végétaux pour en faire des tasses.

Afin de mener à bien ce projet, Repulp s’est associée au producteur de jus de fruit frais pressé, Kookabarra pour récupérer leurs déchets, matière première de la startup.

Les tasses sont empilables et lavables en machine. Aucun colorant n’est utilisé lors de la fabrication et leur durée de vie est comparable à celles de tasses en verre. À noter : leur couleur varie selon l’agrume utilisé, chaque tasse est donc un objet unique ! 

Pour participer à l’aventure, c’est par ici.

Qu'en pensez-vous ?

Article suivant

Ça vous plait ? Cultivez votre curiosité avec notre newsletter !