Apprendre à devenir un leader écologique à l’école

Les pays en développement sont parmi ceux où l’empreinte de l’homme sur la nature est la plus visible.

L’île indonésienne de Bali en est un des exemples, notamment depuis l’explosion du tourisme dans la région. En réaction, John et Cynthia Hardy, un couple de canadiens, a fondé il y a quelques années la « Green School ». Là bas, plus de 400 étudiants venus de 25 pays y apprennent l’écologie par les gestes et par l’esprit, de la maternelle à la terminale.

Ici, on calcule le bilan carbone de l’école, on écrit des poèmes en s’inspirant de la nature ou on découvre comment gérer une aquaferme. L’école est elle-même éco-conçue : construite en bambou, alimentée en énergie par des panneaux solaires, dotée d’un potager bio…

Et si demain on passait le bac d’écologie ?

Que pensez-vous de cette détection ?