Le média qui cultive votre curiosité
Menu

Acheter un jean qui a du (bon) sens

Fabriquer un jean c’est… des milliers de litres d’eau, des colorants polluants, des détergents et des millions de kilomètres de transport. Davy DAO, artisan basé à Nancy, fabrique des “jeans français” en France. Pour une mode plus écologique et durable…

Davy Dao, fondateur et artisan des jeans DAO, a lancé sa marque à Nancy, avec l’ambition de redonner ses lettres de noblesse au savoir-faire français. Il faisait partie d’une fratrie de huit enfants issue d’une famille vietnamienne modeste. Dès son enfance, il récupérait les vêtements de ses grands frères et les personnalisait. Il vend ses premières créations au lycée, puis réalise son rêve à 24 ans : créer une marque de jeans qui a du sens.

C’est en 2012 que commence l’aventure, sous le nom Denim Fabric, dans un studio de 21m2. La première boutique ouvre deux ans plus tard et propose un concept de jeans personnalisés. En 2016, la marque change de nom pour devenir DAO.

Elle est à l’origine du tout premier selvedge français, un jean dont le tissage est plus serré et plus dense, avec une finition uniforme aux extrémités pour éviter l’effilochage. Le selvedge (pour self-finished edge ce qui signifie que les bords sont cousus), gagne en popularité depuis quelques années et fait aujourd’hui partie d’une des collections phares de la marque.

La France étant par ailleurs le premier producteur de lin au monde (60% de la production mondiale), DAO a souhaité saisir cette opportunité. En 2018, grâce à une campagne de financement participatif très réussie la marque a lancé la première collection de jeans en lin cultivés entièrement en France. Choix d’autant plus (éco)logique car le lin n’a pas besoin d’être irrigué lors de sa culture.

Ce premier jean “cultivé et fabriqué” en France a aussi permis à la marque d’obtenir le label Origine France Garantie, gage d’une fabrication 100% française (contrairement à la mention auto-déclarative “Made in France” qui confère à un produit l’origine du pays dans lequel il a subi sa dernière transformation “substantielle”).

Depuis peu, il est possible de visiter l’atelier Dao à Nancy et de faire le tour des 9 machines utilisées pour la confection d’un jean, chacune ayant un rôle précis et essentiel.

DAO, c’est aujourd’hui 15 pièces fabriquées chaque jour dans l’atelier et quatre points de vente en France ! 

Que pensez-vous de cette détection ?

Article suivant

Ça vous plait ? Cultivez votre curiosité avec notre newsletter !