3 finalistes pour le Prix David avec Goliath 2019

David, c’est la startup. Goliath, c’est la grande entreprise. David avec Goliath, c’est le prix qui casse le mythe et récompense chaque année les plus belles alliances entre Davids et Goliaths.

Il y a quelques jours, ils n’étaient plus que 10 pour prétendre à la 3ème édition de ce Prix David avec Goliath

Ce sont désormais 3 binômes finalistes qui peuvent encore espérer remporter le précieux sésame ! Les nominés sont :

  • Euveka & Chanel
  • Goshaba & McDonalds
  • K-Ryole & Bouygues Construction

Soon Soon Soon vous invite à (re)découvrir ces collaborations fructueuses…

Euveka & Chanel

L’histoire entre Euveka & Chanel débute en février 2017 lors d’une première rencontre au salon Avantex. Portée par Audrey-Laure Bergenthal (CEO – Euveka) et Julie de Guerrande (Directrice Coordination Opération – Chanel), la collaboration entre ce David et ce Goliath aboutira quelques mois plus tard à la création d’un prototype de mannequin d’un tout nouveau genre. Il s’agit d’un robot capable de se métamorphoser à la taille et à la forme exacte d’une personne… et ce en moins d’une minute ! Une sorte de robot-mannequin modulable.

Cette alliance ancre encore davantage les deux acteurs dans l’écosystème FashionTech avec une technologie permettant de gagner du temps et de réduire le gaspillage. En effet, avec ce robot-mannequin, la prise des mensurations et les retouches deviennent moins chronophages et produisent moins de déchet textile (essentiellement des chutes de tissu). L’utilisation de ce robot permet aussi à Chanel d’adapter très rapidement la confection d’un vêtement selon les différentes morphologies (féminines pour l’instant) et de répondre aux exigences de consommateurs à la recherche d’une expérience toujours plus personnalisée.

Pour Euveka, cette collaboration « a permis de co-construire un premier produit » en s’appuyant « sur les connaissances métiers et retours d’expériences de cette prestigieuse maison » et de « légitimer cette innovation dans l’industrie textile ».

Goshaba & McDonald’s

En 2018, McDonald’s France c’est 540 000 CV reçus pour plus de 43 000 recrutements, de quoi donner le tournis aux (D)RH ! Pour simplifier le processus de recrutement des managers et équipiers, McDonald’s s’est associé à Goshaba : une solution de recrutement par gamification.

Le Goliath, McDonald’s, est le premier recruteur de jeunes en France. C’est pourquoi l’enseigne américaine a choisi de miser sur la tendance de la gamification pour continuer d’attirer les millenials. Du côté du David, Goshaba est une entreprise parisienne qui développe des solutions de recrutement qui propose de mesurer les compétences des candidats via – entre autres – des « jeux cognitifs ».

En avril 2019, leur solution est intégrée sur le site « Carrière » de McDonald’s. Sur celui-ci, l’enseigne au Big Mac propose à ses futures recrues une expérience différente : ludique, sans CV obligatoire, permettant de valoriser les compétences des candidats grâce à des jeux et de réduire les biais induits par le CV. Cette expérience gamifiée, en plus de séduire les candidat·es (90% de satisfaction), permet à l’enseigne de réduire considérablement le temps du processus de recrutement (2 à 10 fois plus rapide !) et celui du dépôt de candidature (de 6 à 3 minutes). C’est aussi et surtout un moyen de changer le mindset des recruteurs et de renforcer la marque employeur. In fine, la solution Goshaba pourrait même être étendue à l’ensemble des métiers du groupe, et plus seulement au recrutement des managers et des équipiers.

K-Ryole & Bouygues Construction

Transporter des charges de 250kg avec une remorque et sans effort… Impossible ? Pas pour K-Ryole et Bouygues Construction.

Diminuer la pénibilité et les risques d’accidents pour améliorer les conditions de travail, la sécurité et la productivité des travailleurs, telles sont les priorités de l’alliance Bouygues Construction et de K-Ryole.

En juillet 2018, le géant du BTP français rencontre l’entreprise parisienne K-Ryole. Le Goliath, Bouygues Construction, est alors séduit par la solution du David, K-Ryole : une remorque électrique pour les professionnels en milieu urbain. C’est à partir de là que les deux entreprises commencent à travailler main dans la main pour co-créer un chariot manuel électrique intelligent. Celui-ci est capable d’anticiper la vitesse de déplacement, la pente du trajet mais surtout permet de transporter aisément des charges très lourdes, allant jusqu’à 250kg. Un gain considérable de temps, d’énergie et de sécurité pour les « compagnons » sur les chantiers.

Pour Bouygues, cette technologie permet aussi de concrétiser un peu plus sa politique RSE d’amélioration des conditions de travail. Mais pas seulement puisque cette collaboration a permis de rassembler des équipes qui n’étaient pas habituées à travailler ensemble, un bel exemple d’open innovation ! Quant à K-Ryole, c’est l’opportunité d’accéder à un nouveau marché : celui du BTP et de la construction ainsi que la création d’un nouveau business model via la location et la maintenance des chariots.

 

Qui de ces trois binômes finalistes remportera le Prix David avec Goliath et succèdera à Exotec & Cdiscount ? Réponse au Palais Brongniart le lundi 25 novembre !

Qu'en pensez-vous ?

Article suivant