Le média qui cultive votre curiosité
Menu
Smart home

Demain, votre maison vous connaîtra mieux que vous-même

Il y a 2 300 ans, trente millions de personnes vivaient dans l’empire d’Alexandre le Grand. Début 2020, Amazon annonçait qu’Alexa, son assistant intelligent était connecté à plus de 200 millions d’appareils dans le monde. Symbole d’un empire digital (à tous les sens du terme) ou d’une révolution domestique ?

Alexa c’est un peu le majordome du XXIe siècle : qui vous connaît, vous écoute, vous assiste dans la tenue de la maison et effectue pour vous la plupart des tâches ancillaires. La question de la confiance est donc essentielle, ainsi que celle du management des autres acteurs de la maison (ou de l’interopérabilité). Un majordome démocratique pour ne pas dire domotique.

La maison connectée, la maison intelligente, la smart home, c’est à la fois un marché (estimé à 2 milliards d’euros en France en 2021, Source), et un mode de vie qui allie technologie, confort, expérience et contrôle. La proposition de valeur se décline en plusieurs aspects : il s’agit d’optimiser le fonctionnement de la maison et le temps des utilisateurs, de renforcer la sécurité des biens et des personnes ou encore de combiner autonomie et sérénité, domestique et expérience client.

La maison connectée instaure ainsi un continuum entre le logement et l’extérieur, entre les habitants, devenus clients et utilisateurs de services, et les fournisseurs de services. La maison intelligente efface ainsi les frontières entre l’espace intérieur et les acteurs externes. Entre ce qui relève de la sphère privée et les données collectées qui sont nécessaires au fonctionnement des équipements connectés. Elle a ainsi connu un essor depuis la multiplication des assistants connectés, chevilles ouvrières du dispositif. Mais à l’ère digitale, disposer d’une maison hautement technologique constitue une nouvelle forme de distinction ou de consommation ostentatoire…

En parallèle, la maison intelligente, qui depuis quelques mois, apparaît comme un terme de plus en plus utilisé, comme si elle était le pendant de la smart city voit rivaliser les géants du numérique (Amazon, Google notamment), et les acteurs historiques de segments en pleine évolution digitale (électroménager, santé, sécurité …). Des rivalités liées à la concurrence en termes de services, mais également de technologies. Pour que la maison intelligente puisse prétendre à ce titre, elle nécessite d’être un tout et non une somme de dispositifs. La logique d’optimisation ne vaut que si elle permet un gain de temps et est accessible. D’où la question centrale de l’interopérabilité et donc de la coopération entre les acteurs économiques. Pas étonnant donc qu’Amazon, Google et Apple travaillent sur un standard commun à tous les objets connectés, ces composantes essentielles de la smart home. Son nom : Alliance Zigbee.


Découvrez 4 détections qui dessinent les contours de la smart home :

Et accompagnez la découverte de ce futur en musique avec cette playlist concoctée par la rédaction. Disponible sur Deezer, Youtube & Spotify.

Article suivant

Ça vous plait ? Cultivez votre curiosité avec notre newsletter !