Le média qui cultive votre curiosité
Menu

Demain, vous maîtriserez l’innovation à la suédoise

Tout le monde connaît IKEA. Au sens littéral ou presque, puisque l’enseigne suédoise dont le premier magasin a ouvert en 1958 accueille près de 1 milliard de visiteurs par an, dans ses 433 boutiques.
Le tout pour un chiffre d’affaires annuel de près de 40 milliards d’euros.

Tout le monde a une histoire avec IKEA, avec ses meubles aux noms imprononçables qui pourtant obéissent à des règles précises (des noms de plantes pour le linge de lit, des noms masculins (sic) pour le mobilier de bureau…) ou avec ses pièces iconiques comme la bibliothèque BILLY, créée en 1979 et vendue depuis à plus de 41 millions d’exemplaires…

Tout le monde (ou presque) est tombé de sa chaise face aux scandales avérés ou non (sanitaires, RH ou fiscaux). 

Mais tout le monde n’est pas prêt à placer IKEA en tête des entreprises les plus innovantes, à la pointe du smart living, de la maison intelligente ou de la green tech. Et pourtant, rares sont les domaines dans lesquels la firme ne fait pas parler d’elle. Visite à 360° des initiatives du smart swedish.

Le retailer et designer travaille à bas bruit sur toutes les dimensions de notre vie future. Alimentation, énergie, habitat, tout y passe. Avec une vision qui croise des éléments de recherche technologique et sociale, une approche écologique et design et une nouvelle conception de notre rapport au magasin et au retail. C’est d’ailleurs ainsi que l’entreprise présente Space10, son laboratoire d’innovations, inauguré en 2015 à Copenhague. 

Ainsi, feuilleter le catalogue des innovations IKEA, c’est un peu penser la conjugaison entre technologie et impact. 

On ne dirait pas comme ça, mais c’est dans ce bâtiment que des cerveaux bouillonnent pour penser notre futur.

On est tous Greta

IKEA cherche à réduire son impact écologique. Logique, pour un acteur présent dans 50 pays, dont le sourcing (matériaux), la production (en Asie, en Europe, en Amérique Latine) et la chaîne logistique sont mondialisés. Alors l’impact se dessine à la fois dans les boutiques et dans les produits. 

Vous en doutez ?

Pour coller aux usages et aux (nouveaux) besoins de ses clients, IKEA introduit la location de meubles dans son business model. Meubles as a service en quelque sorte. Amorcée en Suède, en Allemagne et en Pologne, l’initiative se poursuit aux Pays-Bas et cible prioritairement le marché des étudiants. Pas forcément moins cher à l’usage, mais plus fluide et plus circulaire. À Amsterdam, la location du kit étudiant – comprendre lit, bureau, table et chaises – revient à environ 30 € par mois. L’engagement est de 2 ans.

L’écologie c’est aussi la création de produits nouveaux. Des rideaux anti-pollution, baptisés Gunrid, fondés sur un mécanisme bio-chimique qui s’apparente à la photosynthèse, ouvrent la voie à d’autres tissus intelligents. Une capsule entièrement fabriquée à partir de paille de riz recyclées, dont le nom n’est pas sans rappeler le produit précédent : Better Air Now en est une autre illustration. Enfin, la question de la gestion du plastique n’est pas totalement absente de la démarche, même si elle s’inscrit davantage dans une logique de recyclage que de réduction de l’utilisation. 

On mentionnera aussi, l’utilisation, à Paris, de la navigation fluviale pour livrer les clients ou la transition vers une restauration végétarienne dans les boutiques. Anecdotique ? Pas vraiment, quand on est un géant mondial, l’impact est immédiat. Rien qu’en 2018, 18 millions de hot dogs végétariens ont été vendus… Alors si l’on nous dit que la boulette aura un bilan carbone réduit de 96%, on essaie de faire le calcul…

Et enfin, c’est promis, dès fin 2020, IKEA produira plus d’énergie qu’elle n’en consomme.

Décrocher la lune, pas impossible pour les Suédois

Effet Elon Musk, effet relance de la course à l’espace, ou simple effet de mode ? Quelle que soit son origine, la tendance est à l’inspiration spatiale. Comme de nombreux acteurs de la tech, de l’architecture ou de la smart city, IKEA s’inspire des technologies de l’espace et utilise les travaux de ceux qui réfléchissent à la vie dans l’espace pour repenser l’expérience sur Terre. Dès 2017, une collaboration s’installe avec la NASA pour penser les nouvelles formes d’habitation. Des designers mettent le cap sur le désert de l’Utah où sont simulées les nouvelles formes d’habitations (sur la Lune ou sur Mars), et en reviennent avec des capsules imaginées pour les petits espaces urbains. Comprendre le studio ou l’appartement parisien exigu.

Smart retail : IKEA montre la voie

Retour sur Terre, et en magasin, où l’innovation vise à rendre le retail toujours plus smart. Visual merchandising, optimisation du parcours client, optimisation de l’assortiment pensé à partir d’analyses pointues des habitudes de consommation et de vie locales, tout est fait pour que le panier, pardon, le sac bleu, soit bien rempli à la sortie. 

Et comme la question du futur du magasin est essentielle, le format bien connu des parallélépipèdes en tôle bleue évolue. Les pop-up stores et les formats réduits situés en centre-villes se sont multipliés ces dernières années. À Vienne, c’est une boutique sans parking (innovation ultime pour l’inventeur du meuble en kit à monter et livrer soi-même), et qui se veut un lieu de vie végétalisé, avec des hôtels et des restaurants qui devrait ouvrir d’ici 2021.

Dans ce tableau du magasin du futur, la question des usages n’est jamais absente. IKEA teste, et interroge tous les éléments du parcours client et de son modèle économique. La question du temps de trajet et de l’éloignement est désormais une préoccupation plutôt qu’une force ? À Dubaï, IKEA a lancé “Buy your time”, une opération qui permettait d’obtenir des bons d’achat dont le montant était proportionnel au temps de trajet. 

Côté tech, l’entreprise mise sur la réalité augmentée. Plusieurs facettes de cette technologie sont expérimentées, visant chacune à améliorer l’expérience client et à effacer la frontière entre magasin et domicile, entre shopping et living. Depuis 2019, l’application IKEA Place permet ainsi de visualiser l’agencement de plusieurs meubles dans une pièce. Plus récemment, l’entreprise a fait l’acquisition de la startup californienne Geomatical Labs, spécialiste de la capture d’environnements en 3 dimensions et espère, grâce à cette technologie, transformer le parcours client en magasin. Qui pourront, au fil de leur visite, prévisualiser un produit dans leur appartement. 

Plus virtuel encore, un partenariat avec le géant chinois de la vente en ligne Alibaba a récemment permis à IKEA de lancer un magasin virtuel. Pour s’adapter aux habitudes d’achat des consommateurs chinois. Une expérimentation dont il est dit qu’elle ne sera pas généralisée. 

Home, smart home

La maison à la mode suédoise se veut smart. Intelligente, connectée, futuriste. En juin dernier, Space10 a lancé Everyday Experiments (dont on vous parlait ici), une plateforme d’expériences immersives, qui conjugue plusieurs types d’applications, visant toutes un même objectif : redéfinir notre rapport à l’espace et à la vie domestique. Comme en son temps, le catalogue et les rayonnages en libre-service. 

Des simulations en 3D, des expériences digitales, du sur-mesure et de l’ultra personnalisation au service d’une maison toujours plus design. Une promesse qui assume la continuité avec le positionnement historique de la marque, tout en intégrant la technologie dans sa proposition de valeur. Exemple paradigmatique : le bouton connecté. Comme ses ancêtres les fauteuils, il répond à un petit nom scandinave « Trådfri”. Mais comme ses cousins d’Amérique les GAFAM, il propose de faire à votre place et sans contraintes. IKEA se met à la domotique… À suivre. 

IKEA et l’innovation, c’est toute une histoire donc, souvent mise en lumière par des projets anecdotiques et puissamment marketés (de nouvelles boîtes de rangement avec LEGO, une ligne de vêtements ou des nouvelles recettes foodies). Mais qui ne laisse pas de côté les grandes tendances tech et sociétales. 

 

Petit bonus : une campagne décalée qui fait du catalogue iconique l’égal du … MacBook

Article suivant

Ça vous plait ? Cultivez votre curiosité avec notre newsletter !