Le média qui cultive votre curiosité
Menu

Demain, vous vous enverrez en l’air

Demain, dans une galaxie lointaine, très lointaine… l’espace sera à vous. Nous serons tous spationautes, astronautes, ou cosmonautes, et ce sera un véritable big bang dans nos vies. Plus de différence entre le monde sublunaire et le monde supralunaire, comme dans le Traité du ciel d’Aristote.

L’espace pour nos ancêtres c’était des histoires cosmogoniques et des récits de science-fiction, pour nos parents et grands-parents, l’histoire d’une conquête et d’une rivalité bien terre-à-terre entre les grandes puissances, incarnée par des stars planétaires, pour le meilleur et pour le pire : V2 (1944), Spoutnik et Laïka (1957), Explorer (1958), Gagarine et Apollo (1961), Armstrong (1969)… À tel point qu’il a fallu instaurer des règles de droit (et oui, l’espace est régi par le droit international terrien. Si terre-à-terre n’est-ce pas ?).

Pour nous c’est une réalité de tous les jours, presque une commodité… L’espace et ses technologies font partie de notre vie quotidienne, et l’on aurait presque oublié que Maps et autres GPS, reposent sur des données satellitaires ou que les LED et les matelas à mémoire de forme sont des innovations venues tout droit de l’espace.

Demain comme hier, l’espace sera source de questionnement, d’inspiration et d’innovation. Et les idées fuseront davantage qu’elles ne s’useront. Avec l’accélération de la puissance de calcul disponible et sous les coups de poker d’Elon Musk et autres chercheurs de l’espace reconvertis en startupers, l’innovation et la recherche spatiale seront décuplées. Car l’espace c’est souvent beaucoup de maths, et de calculs. Pensons à ce qu’il aura fallu de modélisation pour organiser le voyage de Cassini, partie en 1997 pour rejoindre Saturne… 20 ans et 1,4 milliards de kilomètres plus loin.

Mais les innovations de l’espace ne seront pas à des années-lumière de nous et notre quotidien. Pensons aux décharges sauvages ou aux piscines illégalement construites repérées par satellite. Évoquons encore les recherches sur les effets de la microgravité sur la destruction des cellules cancéreuses. Citons enfin les études sur la santé et le vieillissement des cellules menées à bord de la Station Spatiale Internationale.

Bref, vous l’aurez compris, en ces temps de confinement, nous nous tournons vers l’infini et ses leçons, sans oublier que les astronautes sont les premiers à vivre dans des habitacles réduits et dans la promiscuité. Autonomie, inspiration et ingéniosité sont les maîtres-mots de ce futur.


Découvrez les détections de ce futur :

Et écoutez ce futur en musique avec des sons sélectionnés par la rédaction, à écouter pour s’évader haut, très haut.

Article suivant

Ça vous plait ? Cultivez votre curiosité avec notre newsletter !